Grand-mère et moi

source image : canstockphoto
source image : canstockphoto
bande dessinée
bande dessinée

 

À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille !

 

En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre...

 

 

 

Rajani vit en Inde. Elle rêve d'intégrer l'Académie internationale Bergström en tant que danseuse. Pour cela, il faut faire partie des meilleurs ! Or, son professeur de danse indienne, Maître Singh, n'arrête pas de lui faire des reproches... Il l'a même renvoyée du dernier cours !

 

Et puis il y a sa mère, aussi. Mme Shankar veut que sa fille devienne médecin, comme elle. Elle n'acceptera jamais que Rajani entre à Bergström. Heureusement sa grand-mère Karisma qu'elle adore est de bon conseil.

 

 

 

♦ Claudia a des ennuis

Claudia et sa sœur Jane sont si différentes qu'elles ne cessent de s'affronter. Mais après une dispute violente, leur grand-mère fait une attaque. Paralysée du côté droit, Mimi a désormais besoin d'aide au quotidien. Claudia culpabilise...

 

 

 

Mathilde a seize ans. Sa sœur Clara est décédée un an auparavant, écrasée par son cheval. Mais Mathilde n'en est pas malheureuse, c'est là tout son problème.

 

Elle décide de partir en pension pour fuir ses parents enfermés dans leur douleur et qui ne la voient qu'à travers le prisme de sa sœur aînée. Elle rentre tous les weekends chez sa grand-mère Mina dont elle est très proche. C'est avec elle qu'elle aborde ce sentiment haineux ressenti contre sa sœur... 

 

 

 

 

Depuis que son père est mort dans un accident de voiture, Frédéric habite seul avec sa mère, tandis que sa grand-mère qu'il adore, Pépita, dépérit peu à peu à l'hôpital, atteinte de la maladie d'Alzheimer.

 

Un soir, le jeune garçon reçoit un coup de fil de Pépita : elle s'est enfuie de l'hôpital et s'apprête à prendre le train pour l'Espagne afin de retrouver son village natal. Frédéric réussit in extremis à sauter dans le wagon, sans bagages ni billets, avec une Pépita qui divague...

 

 

 

Une grand-mère et sa petite-fille de treize ans en vacances. Elles partagent la même petite chambre, la moitié du lit, mais pas la parole. 

Chacune est une énigme pour l'autre, le monde des ados face aux inquiétudes du temps qui passe...

Un monologue tendre et drôle sur la force du lien entre générations.

 

 

 

 

"Qui-vous-savez", sa grand-mère en parle à voix basse quand elle prend le thé avec ses copines. Au début, elle croit que ça s'écrit Kivousavé, que c'est le nom d'une princesse japonaise. Jusqu'au jour où elle comprend que c'est de sa mère dont parle la Vieille - sa mère qu'elle croyait morte, mais qui l'a en fait abandonnée quand elle avait deux ans.

 

Devenue adolescente, elle n'a dès lors qu'une obsession : Qui est sa mère ? Comment la retrouver ? Quels secrets lui a-t-on cachés ?

 

 

Né en mai 1944, François est le fruit de l'amour éphémère d'une jeune Française et d'un officier allemand pendant l'Occupation. Abandonné par sa mère, il est confié à une famille d'accueil où il reçoit affection et attention.

 

Jusqu'à ce qu'il en soit arraché par une grand-mère aigrie, qui l'humilie, le punit pour un rien, lui faisant payer la honte de ses origines... Car François est un " fils de Boche ", un enfant né maudit, un de ces innocents châtiés au seul motif qu'on ne leur pardonne pas d'être ce qu'ils sont : des enfants de la guerre.

 

Et aussi...



Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
chronique sur Babelio
chronique sur Babelio