Le club des baby-sitters, tome 10 : Logan aime Mary Anne

Ann M. MARTIN

Les gens aiment être pris au sérieux. Cela leur donne de l'importance.

Gallimard jeunesse, 2017, 132 p. (Folio junior)
Gallimard jeunesse, 2017, 132 p. (Folio junior)

C'est la rentrée en 4e pour les filles du club des baby-sitters et l'année s'annonce pleine de changements !

 

Un nouvel élève, Logan, arrive dans la classe de Mary Anne qui aussitôt, tombe amoureuse ! Mais la jeune fille est très timide... Arrivera-t-elle à partager ses sentiments ?

 

Une occasion va se présenter à elle rapidement : le club, submergé par les demandes de baby-sitting, aurait bien besoin d'un membre supplémentaire... Et c'est justement Logan qui se propose ! Les filles lui confie un petit garçon à garder, et Mary Anne l'accompagnera pour lui donner des conseils...

Mon avis :

Je connaissais la version bande dessinée du Club des baby-sitters, je découvre le roman ! Si j'ai bien compris le principe, chaque tome adopte un point de vue différent. Dans celui-ci, la narratrice est Mary Anne, la plus réservée du groupe. N'ayant eu aucun mal à entrer dans l'histoire, je pense que les livres de la série peuvent être lus dans n'importe quel ordre. Cependant, si certaines personnalités se démarquent (comme Kristie la présidente ou encore Lucy la jeune diabétique), je n'ai pas toujours bien identifié toutes les adolescentes lors de leurs petites réunions.

L'intrigue, basique, évoque le quotidien des héroïnes entre cours, bal de l'automne et fête d'anniversaire surprise, ainsi que des anecdotes de baby-sitting. Les discussions tournent autour de la mode et des garçons, d'autant plus que Mary Anne crée la surprise avec son flirt pour Logan ! Très timide, l'adolescente déteste être le centre de l'intérêt mais on la sent déterminée à sortir de sa réserve et on la voit évoluer au fil du temps. J'ai apprécié que Logan joue les baby-sitters - et il le fait bien ! - cela casse un peu les idées reçues sur la fonction qui n'est pas réservée qu'aux filles !

Un petit roman sympathique et facile à lire qui plaira aux jeunes lecteurs/lectrices.

Septembre 2017


Le club des baby-sitters, tome 11 : Les nouveaux voisins de Kristy

La fin de quelque chose peut parfois être à l'origine de nouveaux commencements.

Gallimard jeunesse, 2017, 138 p. (Folio junior)
Gallimard jeunesse, 2017, 138 p. (Folio junior)

 

Kristy n'était déjà pas ravie de déménager pour venir vivre dans la maison de son beau-père mais en plus, ses nouveaux voisins sont des snobs ! Surtout Louisa, une fille de son âge, qui va dans une école privée très sélect. Et les enfants du quartier sont hyper gâtés et capricieux.

 

Lorsque Louisa et sa copine commencent à se moquer de leur vieux colley Foxy, Kristy décide de leur donner une leçon.

Mon avis :

Le principe de la série étant que chaque tome peut se lire indépendamment, on a droit à chaque fois à la présentation détaillée (et ennuyeuse) des cinq héroïnes et du fonctionnement de leur club... J'ai aussi trouvé que l'on ressentait davantage dans cet épisode le vieillissement de ce texte datant des années 1990 : le comportement des filles serait différent, je pense, aujourd'hui. On sent également que l'on est dans la société américaine, puisque Carla est payée pour garder son petit frère, tout comme Samuel pour emmener Kristy à ses réunions du club... Malgré tout, les thématiques évoquées sont pertinentes et intemporelles - ici la discrimination sociale.

 

Dans le nouveau quartier de Kristy, les gens "sont comme ça : prétentieux. Tout dans le paraître et le tape-à-l’œil." Or dans son jardin, la jeune fille n'a ni piscine, ni court de tennis, ni "fontaine à deux mille dollars", et son chien Foxy n'est pas racé. Alors les sales gosses qu'elle doit garder la prennent pour leur petite bonne, à lancer des ordres sans aucune formule de politesse. Quant à la fameuse Louisa, elle multiplie les sales coups. A côté de cette intrigue principale se déploient d'autres petits événements lors des baby-sittings, comme une épidémie de varicelle et un divorce mal vécu, et surtout Foxy commence à être mal en point ("Il est vieux et malade. Il fait de l'arthrite."), ce qui affecte énormément le petit frère de Kristy, David Michael.

 

Comme dans la vie, certaines choses s'arrangent et d'autres pas. Un triste événement va finalement rapprocher Louisa et Kristy qui vont faire "l'effort d'essayer de mieux se connaître." C'est sans surprise mais pas non plus désagréable à lire, chacun se retrouvant forcément dans ces petits tracas du quotidien !

Mars 2018


Le club des baby-sitters, tome 18 : Frères et sœurs, quel bonheur !

Trois aventures réunies en un seul volume

Gallimard jeunesse, 2017, 379 p.
Gallimard jeunesse, 2017, 379 p.

 

♦ Claudia a des ennuis : Claudia et sa sœur Jane sont si différentes qu'elles ne cessent de s'affronter. Mais après une dispute violente, leur grand-mère fait une attaque. Claudia se sent coupable.

 

♦ La colère de Jessi : Jessica et sa petite sœur Becca s'unissent contre leur tante qui les traite comme des bébés.

 

Mary Anne et les bébés : Mary Anne et Carla aimeraient avoir un petit frère ou une petite sœur. Mais elles vont se rendre compte qu'un bébé, c'est beaucoup de travail !

 

(Texte éditeur)

Mon avis :

Trois histoires de fratrie évoquant différents aspects des relations familiales.

Claudia et Jane sont dans le conflit. De caractère opposé (l'une adore les sciences et excelle scolairement, l'autre est plutôt artiste et déteste l'école), chacune est persuadée que "maman et papa l'aiment plus que moi parce qu'elle est plus intelligente" (ou plus sociable, c'est selon). Elles finiront heureusement par lever les malentendus et trouver un terrain d'entente.

Jessica et Becca sont au contraire unies dans l'adversité (en l'occurrence tante Cecilia, chargée de s'occuper d'elles depuis que leur mère a repris le travail, et qui se montre "autoritaire, stricte et méchante"). Le "général Cecilia" dirigera leurs vies jusqu'à ce qu'un conseil de famille rétablisse le dialogue et la confiance mutuelle.

Quant à Mary Anne et Carla, elles sont demi-sœurs mais s'entendent parfaitement. Un cours de vie quotidienne va les mettre "face aux réalités du monde des adultes et aux responsabilités de nos parents"... ce qui est bien plus compliqué que quelques heures de garde d'enfants ! On croise bien évidemment d'autres histoires de fratrie lors des activités de baby-sitting des unes et des autres, notamment le petit Simon qui prend sur lui d'accepter le bébé Lucy Jane ("C'est ma sœur."), et la jeune Helen "qui parlait et signait en même temps car son frère Matt est sourd". Sans oublier les bébés jumeaux Ricky et Rose, ainsi que les Pike, famille nombreuse et solidaire.

 

Cependant les trois intrigues brassent des thématiques bien plus larges et surtout, la série véhicule de belles valeurs d'entraide et de partage. Le club des baby-sitters est constitué de filles "toujours pleines d'initiatives", qui ouvrent une halte-garderie pendant l'été, encouragent les enfants qu'elles gardent à participer à un projet de bibliothèque ou encore au concours de science de l'école. Claudia va prendre soin de Mimi, sa mamie japonaise qui a fait une attaque cardiaque. Jessi va aider le petit Jackie à prendre confiance en lui. Autant d'expériences qui font mûrir tous ces jeunes, et le lecteur avec eux !

Avril 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte