Kinra girls

de MOKA et Anne CRESCI (ill.)

Les Kinra girls sont cinq filles venues du monde entier. 

Découvrez chacune d'elle avant leur rencontre,

puis suivez leurs aventures à l'Académie internationale Bergström !

Le code secret d'Alexa

Play Bac, 2011, 123 p
Play Bac, 2011, 123 p

Alexa est australienne. Son père emmène les touristes observer les crocodiles à bord du River Princess, et sa mère confectionne de jolis vêtements.

Avec son frère Ben et son meilleur ami Jimmy, qui est amoureux d'elle, Alexa a fondé la tribu Mullee Mullee dont le crocodile est l'animal totem. Et elle s'est même inspirée des créations de la mère de Jimmy, une artiste spécialisée dans la culture aborigène, pour créer son propre code secret !

 

Mais ce qu'Alexa aime par-dessus tout, c'est l'équitation. Elle rêve de devenir championne ! Inscrite à un important concours de cross-country, elle s'entraîne sans relâche depuis des jours avec son cheval Belize...

L'avis d'Anaïs (10 ans) :

J'ai bien aimé la façon dont cette histoire est racontée. Le livre est très bien illustré, on nous présente d'abord les personnages principaux et ensuite il y a aussi de nombreuses images colorées dans le récit. Alexa est passionnée d'équitation comme moi. Elle est très complice avec Bélize qu'elle guide avec la voix. Mais elle a une rivale au cross-country : Emilia la prétentieuse, qui l'embête aussi à l'école. Alexa est d'ailleurs souvent punie et a déjà eu deux avertissements !

Mais surtout, on apprend beaucoup de choses sur l'Australie : les animaux (wallabies, émeus...), les légendes et traditions aborigènes, le vocabulaire en anglais, la nourriture etc. Tout est clairement expliqué en bas de page et dans le petit dossier à la fin de l'histoire.

J'ai adoré ce livre et j'ai hâte de découvrir les quatre autres filles !

Août 2015

Rajani veut danser

Danser, c'est beau comme une histoire d'amour.

Play Bac, 2011, 130 p.
Play Bac, 2011, 130 p.

Rajani vit en Inde. Elle rêve d'intégrer l'Académie internationale Bergström en tant que danseuse. C'est une école où des enfants du monde entier sont accueillis pour travailler leur talent. Et pour cela, il faut faire partie des meilleurs ! Or, son professeur de danse indienne, Maître Singh, n'arrête pas de lui faire des reproches... Il l'a même renvoyée du dernier cours ! Rajani doute d'avoir le niveau pour réussir l'audition...

 

Et puis il y a sa mère, aussi. Mme Shankar veut que sa fille devienne médecin, comme elle. Elle n'acceptera jamais que Rajani entre à Bergström. Surtout que ses résultats scolaires sont un peu justes à son goût...

L'avis d'Anaïs :

L'histoire de Rajani est encore mieux que celle d'Alexa ! Tout commence mal pour elle : comme elle prend des cours supplémentaires (en anglais, en danse), elle est très fatiguée et n'arrive pas à progresser comme elle voudrait. Et puis sa mère est dure avec elle. D'ailleurs Rajani ne voit pas beaucoup ses parents qui rentrent tard du travail, c'est la cuisinière et la femme de ménage qui s'occupent d'elle (elle vient d'une famille riche). Heureusement il y a sa grand-mère Karisma qu'elle adore et qui est de bon conseil. Rajani rencontre aussi Ram, un garçon pauvre qui ne va pas à l'école parce qu'il doit se débrouiller pour se nourrir, mais qui ne se plaint pas et garde sa bonne humeur. Tout ça fait réfléchir Rajani, elle comprend qu'il ne faut pas abandonner devant les difficultés, et aussi qu'elle doit davantage prendre plaisir à danser, en oubliant ses petits soucis.

On apprend également plein de choses sur les traditions en Inde, comme les danses traditionnelles (que fait Rajani), l'importance des dieux et des prières (c'est Nataraja la déesse de la danse, mais c'est le dieu éléphant Ganesh que Rajani préfère), les tenues (les femmes portent un sari) et la nourriture (Rajani offre des belhpuris à Ram, ce sont des beignets). Bref c'est une histoire passionnante !

Septembre 2015


Naïma et le cirque de New York

PlayBac, 2011, 129 p.
PlayBac, 2011, 129 p.

Naïma est afro-américaine. Son père est new-yorkais et sa mère vient du Bénin. Elle a quatre petits frères "catastrophe" qu'elle adore. La famille de Naïma n'est pas très riche, mais heureuse.


Pour ses onze ans, les parents de Naïma l'emmènent au parc d'attractions. Là, ils rencontrent le meilleur ami de son père, Funny Billy, un ancien clown que Naïma adore parce qu'il lui raconte des tas d'histoires amusantes sur le cirque.


Comme Billy lui a appris à jongler, Naïma lui montre ses progrès. Impressionné, le vieil homme lui propose de la faire entrer à l'école du cirque... Le cirque, c'est le rêve de Naïma !

L'avis d'Anaïs :

J'ai moins aimé l'histoire de Naïma parce que le cirque est un domaine qui ne m'intéresse pas du tout. Et puis l'action se passe à New York mais on n'apprend rien sur la ville. Ce livre parle plutôt du Bénin, le pays d'Afrique d'où vient la mère de Naïma : on découvre la caleta (une danse de fête), les vêtements traditionnels (comme le boubou) et aussi des contes de là-bas. Quand maman Erzulie raconte une histoire, c'est pour faire réfléchir ses enfants : "Il y a des gens plus malheureux que nous et qui ne se plaignent pas", "Il faut travailler dur pour avoir ce qu'on veut", etc. Et puis Naïma est une petite fille super généreuse, elle aide chaque semaine sa voisine qui est une vieille dame, et sauve la vie d'un grand qui la harcèle à l'école. Tout ça est un peu moralisateur. La fin est un peu triste parce que Naïma va devoir partir en Europe pour intégrer l'Académie Bergström, loin de sa famille. Mais j'ai hâte de découvrir la rencontre entre les cinq filles !

Septembre 2015

Idalina chanteuse de flamenco

PlayBac, 2011, 130 p.
PlayBac, 2011, 130 p.

Idalina est espagnole. Depuis que ses parents ont divorcé et que sa grande sœur est partie suivre des études de médecine à Madrid, Idalina vit seule avec sa mère et sa tante. La jeune fille est très - trop - souvent livrée à elle-même, parce que sa mère et tante Luz sont de célèbres danseuses de flamenco qui passent beaucoup de temps en répétitions et en spectacles...


La passion d'Idalina, c'est le chant : elle suit des cours après l'école. La plupart du temps, c'est la voisine qui s'occupe d'elle, mais la vieille dame vient de se casser la jambe...


Idalina se demande bien qui va prendre soin d'elle le soir, maintenant... Jusqu'au jour où un drôle de visiteur s'invite dans sa chambre !

L'avis d'Anaïs :

Pauvre Idalina ! Elle se sent vraiment abandonnée... De plus, sa mère et sa tante l'inscrivent à des concours de chant minables. Heureusement il y a sa sœur Paloma qui revient pendant les vacances : furieuse de voir la situation, elle se fâche contre les deux femmes pour qu'elles trouvent une solution. Idalina fait aussi la connaissance de son voisin Manuel, un vieux grincheux qui, au fond de lui, est très gentil et va lui apporter une aide précieuse. Par rapport à l'histoire de Naïma qui ne nous apprend rien sur New York, ce roman-ci décrit bien l'Espagne, son ambiance et ses coutumes.

Octobre 2015

Le secret de Kumiko

Tu as l'âme d'une artiste.

PlayBac, 2011, 144 p.
PlayBac, 2011, 144 p.


Kumiko vit à Kyoto au Japon. Elle adore réaliser toutes sortes de créations à partir de tout et de rien.


Mais sa spécialité, c'est la peinture. Le soir après l'école, elle prend des cours de dessin avec Maître Yoshifumi.


Kumiko est si talentueuse, que Maître Yoshifumi l'a déjà inscrite à l'académie Bergström !


Mais dans les familles traditionnelles japonaises, on n'envoie pas les filles ainsi "à l'autre bout du monde"...

L'avis d'Anaïs :

Kumiko est ma préférée des cinq Kinra girls ! Comme moi, elle aime dessiner, peindre, créer ! Au bout d'un moment, elle fabrique "Doudou Rien" avec du tissu, de la laine, un bouton et un bout de fourrure rose qu'elle a trouvée dans la rue, c'est trop rigolo ! Et puis dans ce livre, on apprend plein de choses sur les traditions du Japon : l'uniforme que les élèves portent, la fête des poupées (Hina-matsuri), les origamis, les croyances... Les esprits malfaisants s'appellent des "oni", au début la mère de Kumiko pense que sa fille en a peint un, mais en réalité le dessin représente sa tante Maho qu'elle déteste ! Maho est vraiment sévère et méchante. C'est elle qui critique l'inscription de Kumiko à l'académie Bergström ! Et en plus elle va révéler un secret de famille concernant Kumiko... C'est le petit suspense de la fin !

Novembre 2015

1. La rencontre des Kinra girls

Vous ne devez votre présence ici qu'à votre travail, à votre détermination et à votre talent. La chance n'y est pour rien.

PlayBac, 2011, 141 p.
PlayBac, 2011, 141 p.

Ca y est ! Voilà les cinq Kinra girls arrivées au gigantesque château qui abrite l'académie Bergström! Enfin... presque !

 

Car si Rajani se lie tout de suite d'amitié avec Kumiko qui sera sa compagne de chambre, tandis que Naïma fait connaissance avec Idalina dans l'auberge de jeunesse toute proche (leur avion est arrivé plus tard), Alexa est toujours coincée à l'aéroport...

 

En effet, son vol est retardé à cause d'une mauvaise météo, et la jeune fille doit patienter à l'aéroport de Bangkok en Thaïlande...

L'avis d'Anaïs :

Que c'est chouette de voir les Kinra girls enfin réunies ! Au fur et à mesure qu'elles arrivent à l'académie Bergström, l'auteur fait de petits rappels sur leur histoire à chacune, ce qui nous remet en mémoire les livres précédents. Par exemple, Naïma, qui vient d'une famille très pauvre, est émerveillée d'avoir sa propre chambre ! On retrouve bien le caractère des unes et des autres : celui impulsif de Naïma, la timidité d'Idalina (ces deux-là se complètent bien !), l'humour d'Alexa qui "parle trop, surtout à tort et à travers"... On passe sans cesse de l'une à l'autre et du coup le roman est très vivant !

Il y a plein de nouveaux personnages, comme les trois pestes : Ruby la prétentieuse, Jennifer la suiveuse et Michelle qui partage la chambre d'Alexa. Celle-ci ne se gêne pas pour se moquer d'elle avec ses vêtements de marque ("Moi je suis australienne, alors quand je veux une nouvelle paire de bottes, je vais tuer un crocodile" !.. Ou encore : "Qu'est-ce que tu penses de ma jupe à volants ? C'est une FPM - Faite Par Maman" !!).

Heureusement il y a aussi des gens sympas comme les deux garçons (Mickael et Johannis), et aussi plein d'animaux : Bob le perroquet, Jazz le chien du directeur aveugle, Nelson le cheval indomptable, et même un scorpion (mort, sous verre, heureusement !) qu'Alexa a reçu en cadeau à l'aéroport. Celle-ci découvre aussi un moulin abandonné au cours d'une balade... Bref, tout cela promet plein d'aventures à venir !

Janvier 2016

2. Le chat fantôme

Il faut observer une chose avec beaucoup d'attention pour découvrir sa vérité cachée.

PlayBac, 2011, 144 p.
PlayBac, 2011, 144 p.

Voilà une semaine que les Kinra girls sont à l'académie. Pas simple d'être séparée de sa famille ! Heureusement les cinq filles sont déjà très complices et se soutiennent. Et puis il y a Mickael et Johannis pour leur tenir compagnie !

 

Les garçons se sont d'ailleurs empressés de leur parler de la légende concernant le château Bergström : son ancien propriétaire y serait mort couché sur sa fortune... Trésor que personne n'a jamais retrouvé ! Et il paraîtrait que son chat hante toujours les lieux en appelant son maître...

 

L'histoire ne fait pas du tout rire Rajani : elle a justement aperçu un chat angora ce matin à la bibliothèque ! Un chat fantôme porte-malheur, elle en est persuadée...

L'avis d'Anaïs :

L'ambiance est au mystère, dans ce tome 2 ! Cette fois on entre vraiment dans l'action. Il y a plusieurs événements étranges et chacune des Kinra girls réagit en fonction de sa personnalité. Si Rajani la peureuse n'arrête pas de parler de malédiction, Alexa l'aventurière compte bien mener son enquête ! C'est vrai qu'elle est la première concernée avec l'incident avec Nelson... Chat mystérieux, homme malveillant, passage secret, proverbe incompréhensible : l'histoire est pleine de surprises ! Et elle se termine en plein suspense... Vivement la suite !

Février 2016

3. Les griffes du lion

PlayBac, 2012, 130 p.
PlayBac, 2012, 130 p.

En explorant la bibliothèque sur les traces du "chat fantôme", les Kinra girls ont trouvé un passage dans la cheminée... et des chatons qui en sortaient ! C'est sûr : il y a un escalier secret qui mène vers la cave...

 

Dès le lendemain soir, les cinq filles repartent en exploration. Au sous-sol, elles retrouvent la chatte tigrée et ses petits... ainsi que le trou dans le mur par lesquels ils se faufilent. Sur la pierre, il y a la même empreinte de lion que dans la bibliothèque ! Et à côté, cette mystérieuse inscription : "Une clé d'or ouvre toutes les portes"...

L'avis d'Anaïs :

"Rien ne va plus !" au début du roman (c'est le titre du chapitre 1) : les Kinra girls se disputent ! Pas facile d'être deux par chambre... même quand on est bonnes copines, il y a toujours des histoires ! Heureusement les cinq filles ont compris que le mieux est d'en "discuter sans se fâcher" et de "chercher des solutions dans le calme et la bonne humeur" ! Surtout qu'elles ont une énigme à résoudre ! Mais le plus sympa, ce sont les épisodes avec les chatons : ils sont trop mignons ! Et coquins ! Il y a aussi Ruby la peste qui leur cherche des ennuis... Mais Alexa est une maligne ! Et encore une fois, l'histoire se termine en plein mystère ! A suivre...

Février 2016

4. Qui a peur des fantômes ?

PlayBac, 2012, 129 p.
PlayBac, 2012, 129 p.

 

"- Et maintenant, un peu de grammaire...

Tout le monde poussa un soupir de désespoir."

 

En pleine préparation du spectacle de fin d'année à l'Académie Bergström, les Kinra Girls découvrent un cimetière abandonné avec une étrange tombe... Est-ce l'indice qui leur manquait pour trouver le trésor? Et quelle est cette silhouette blanche qui les observe?

L'avis d'Anaïs (11 ans, en 6e) :

Maintenant que j'ai pris l'habitude de lire des livres plus gros (comme La maison des secrets), les aventures des Kinra girls me semblent super faciles et rapides à lire ! Mais c'est toujours sympa parce qu'il y a à la fois du mystère avec l'enquête (elles trouvent des indices dans l'infirmerie et dans le vieux cimetière), de la vie quotidienne à l'Académie avec la préparation du spectacle de fin d'année (en concurrence avec les pestes Ruby et Michelle), de l'amitié (les cinq amies sont de plus en plus proches), et puis on apprend plein de petites choses sur leur culture à chacune. Sans oublier les belles illustrations qui font parfois deux pages ! Du coup j'ai tout de suite enchaîné avec l'épisode suivant.

Septembre 2016

5. Destination Japon

PlayBac, 2012, 130 p.
PlayBac, 2012, 130 p.

 

Attention, décollage ! Nos cinq amies partent pour le Japon en voyage scolaire.

 

Au programme Tokyo puis Kyushu, l'île des volcans. Les Kinra Girls sont enchantées, jusqu'à ce que Rajani fasse un rêve étrange et, semble-t-il, prémonitoire, car, dès lors, les catastrophes s'enchaînent !

L'avis d'Anaïs :

J'ai moins aimé ce livre car il n'y a pas d'enquête, il parle uniquement du Japon. C'est intéressant parce que Mme Beckett, la professeure d'anglais, connaît beaucoup de légendes et de choses sur la culture du pays, mais ça manque d'aventure et de mystère. La couverture annonce des "catastrophes" mais en réalité, à part l'épisode de la tempête, il ne se passe rien d'autre... J'ai hâte que les filles rentrent à l'académie pour reprendre leurs investigations !

Septembre 2016

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte