Animale : la malédiction de Boucle d'Or

de Victor DIXEN

- Grand Prix de l'Imaginaire 2014 -

Un jour qu'elle folâtrait de-ci, de-là, Boucle d'Or se trouva soudain dans une forêt étrange et solitaire. Lorsqu'elle voulut revenir sur ses pas, elle s'aperçut qu'elle s'était perdue. C'est alors qu'elle vit une petit chaumière, enfoncée dans un creux d'ombre. Mais ce que Boucle d'Or ignorait, c'est que trois ours vivaient là...

Gallimard jeunesse, 2013, 436 p.
Gallimard jeunesse, 2013, 436 p.

En 1832, au couvent Sainte-Ursule.

Blonde, 17 ans, est ainsi prénommée du fait de sa magnifique chevelure dorée. A la différence des autres couventines, c'est une pensionnaire permanente : les sœurs l'élèvent depuis toute petite et espèrent bien qu'elle prendra bientôt le voile.

 

A cause de ce statut, et aussi de son caractère nonchalant, Blonde est tenue à l'écart des autres jeunes filles, pour la plupart issues de riches familles, qui viennent parfaire leur éducation au couvent avant d'épouser leur promis. Entre les leçons et les prières, la frugalité des repas et le froid régnant dans les chambres, le quotidien de Blonde est bien austère...

 

Mais un étrange vieillard vient un soir bouleverser cette petite routine : se présentant à la fenêtre de Blonde, il lui remet un rapport de police concernant la disparition, en 1815, d'une certaine Gabrielle de Brances, dans la forêt des Vosges... Qui est donc ce mystérieux vieillard ? Et pourquoi lui a-t-il confié ce dossier ?

Mon avis :

Quel roman captivant ! On est d'emblée fasciné par le personnage de Blonde, sa vie de recluse au couvent, l'histoire incroyable de Gabrielle, et toute l'épopée qui s'ensuit ! Le style, prenant, est un parfait équilibre entre ambiance, mystère et émotions. L'héroïne croise la route de personnages très divers qui apportent chacun un relief particulier à son aventure : au couvent, il y a la terrible sœur Marie-Joseph, Bérénice la jalouse et surtout Gabriel le séduisant tailleur de pierre. Le journal de Gabrielle nous plonge aux origines du conte des Trois ours, avec sa chaumière, ses trois bols, ses trois lits... et d'inquiétantes créatures velues mi-humaines mi-animales. La quête de Blonde la mènera aussi au château des Valrémy et au cirque Croustignon, dans la lande danoise et même à Rome. Le tout sur fond d'époque napoléonienne puisque Gabrielle, d'origine prusse, a connu des aléas de vie liés aux diverses victoires et défaites de l'empereur.

Bref, un récit qui tient en haleine jusqu'à la fin !

Avril 2015

voir aussi "Instinct" de Vincent Villeminot
voir aussi "Instinct" de Vincent Villeminot


Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

voir d'autres livres adaptés de contes célèbres
voir d'autres livres adaptés de contes célèbres

Animale 2 : la prophétie de la reine des neiges

Il faisait si froid, tout d'un coup !

Gallimard, 2015, 448 p.
Gallimard, 2015, 448 p.

A Copenhague, en 1833. Le jeune Hans Christian Andersen s'est isolé dans une pension de famille afin d'écrire au calme sa première oeuvre. Mais il n'arrive à rien.

Un jour, sa logeuse lui dépose une épaisse enveloppe envoyée par Blonde, qu'il a eu l'occasion de rencontrer. Elle y raconte son histoire...

***

Blonde et Gaspard filent des jours heureux sur l'île sans nom, au large du Danemark, là où poussent les chardons blancs permettant de fabriquer "l'eau-lumière" indispensable à la jeune femme pour garder figure humaine.

 

Mais un navire débarque, le Bucentaure, avec à son bord des hommes violents accompagnés de Bersekers asservis. Gaspard est fait prisonnier... En voulant le sauver, Blonde comprend que le bateau appartient à la terrible et mystérieuse Reine des neiges !

Mon avis :

C'est un plaisir de retrouver Blonde, même si ses (més)aventures n'ont plus l'attrait de la nouveauté.

Comme dans le premier tome, on navigue entre conte, mythologie viking et Histoire. Le personnage central, la mystérieuse Reine des neiges, plane telle une ombre maléfique sur tout le récit, répandant un froid polaire partout où elle se faufile, mais sans qu'on la voie jamais : "Nul ne connaît le visage de la Reine des neiges, pas même les miroirs, qui gèlent devant elle". Le procédé est astucieux, créant une menace omniprésente sur laquelle chacun projette ce qu'il souhaite. Autre personnage issu du monde des contes : Hans Christian Andersen, écrivain en devenir, complexé et inexpérimenté, qui cherche l'inspiration. Blonde sera sa muse, lui offrant sur un plateau une incroyable histoire issue du folklore viking, celle du peuple berserker dont elle revendique l'appartenance. On décèle ici ou là des références à des contes de l'auteur qui deviendront célèbres : La petite fille aux allumettes, Le briquet, La princesse au petit pois, La petite sirène, etc. Enfin la petite histoire rejoint la grande avec l'évocation, à nouveau, de Napoléon et sa campagne de Russie fatale. On flirte même avec l'uchronie via le fils unique de l'empereur qui ne serait pas mort et souhaite "terminer la grande oeuvre" de son père. Alliances, vengeance, complot : Blonde se trouve malgré elle embarquée dans une sombre manigance politique (en lien avec la Reine des neiges bien sûr).

Si l'imagination de l'auteur nous embarque dans des directions que l'on ne soupçonnait pas, s'il a l'art de faire resurgir dans l'intrigue des personnages que l'on pensait oubliés, on n'arrive cependant pas à se départir d'un vague sentiment de déjà-vu. Constamment en fuite, poursuivie par d'innombrables ennemis, cachée, protégée, secourue, bataillant pour se faire entendre et surtout accepter pour ce qu'elle est, Blonde poursuit un combat et une quête identiques au précédent volume. Le récit m'a souvent semblé répétitif dans sa structure, et le final face à l'énigmatique Reine des neiges, propose un dénouement quelque peu "facile".

Un roman agréable mais qui m'a nettement moins captivée que le premier.

Avril 2016

voir d'autres livres sur le thème de l'hiver
voir d'autres livres sur le thème de l'hiver

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte