Les enfants des saules

roman de Charlotte BOUSQUET

1. Les descendants

Gulfstream, 2021, 176 p.
Gulfstream, 2021, 176 p.

Melvin, fils d'agriculteurs, vit depuis toujours aux Grands Saules. Il l'aime, son village, avec sa jolie rivière et ses bois comme refuge. Mais depuis quelque temps, cette quiétude laisse place aux difficultés : les récoltes pourrissent et des animaux sont empoisonnés... Comme si cela ne suffisait pas, le garçon est assailli par d'étranges visions dont il ne saisit pas le sens, alors qu'une puissance ancienne gronde en lui. Et il n'est pas le seul. Trois autres adolescents du village, Jade, Théo et Inaya, s'éveillent à la magie. La terre, l'air, l'eau, le feu : leurs pouvoirs sont liés aux éléments. D'où viennent-ils ? L'existence de cette porte ouverte sur le monde des Fées n'est-elle vraiment qu'une légende ? Quoi qu'il en soit, ils vont devoir agir, et vite, car l'ombre d'un ennemi invisible s'étend sur les Grands Saules...

Mon avis :

L'intérêt de ce roman fantastique réside, selon moi, dans les idées écologiques au cœur de l'intrigue. Les quatre adolescents tirent leur pouvoir des éléments. Melvin est connecté à la forêt de la Fadette ("J'ai eu la sensation que les bois m'accueillaient en ami et que je faisais partie de tout cela") et il peut soigner les blessures des animaux. Jade, qui est reliée à l'eau, est capable de percevoir les émotions des autres. Théo maîtrise le feu et Inaya, le vent. Ensemble, ils vont affronter "des monstres sans cœur et sans âme qui aspirent la vie et se nourrissent de souffrance". Ces créatures se dissimulent derrière un laboratoire pharmaceutique qui enterre dans les bois des déchets toxiques et enlève des animaux pour des tests.

 

La défense de l'environnement est également représentée par les parents de Melvin, des agriculteurs refusant l'élevage intensif et les pesticides au risque de perdre leur exploitation. Pour eux, élever des poulets en batterie revient à "enfermer des milliers d'animaux dans une boîte dont ils ne sortiront jamais, sauf sous forme de nuggets".

J'ai également aimé la pédagogie alternative de l'école "Le blé en herbe" qui consiste à "approfondir tes connaissances dans les matières que tu aimes". La journée commence par un peu de méditation et les élèves n'ont pas de notes.

Enfin, le thème du harcèlement et celui des violences familiales sont abordés à travers les personnages de Jade et de Théo.

 

Pour le reste, c'est un roman de magie comme beaucoup d'autres. Un ultime personnage apparaît en fin d'aventure, Morgane, le cinquième élément ("La lune. L'invisible. L'autre monde") dont le cri "a la capacité de briser les sorts et de terrifier leurs ennemis". Si ceux-ci reculent grâce à l'action conjointe des cinq héros ("C'est comme ça, ensemble, que nous arriverons à repousser cette horreur"), ils ne sont pas vaincus pour autant. A suivre, donc, pour les amateurs.

 

Patricia Deschamps, août 2022

alimentation responsable
alimentation responsable

 

De la même autrice

première guerre mondiale
première guerre mondiale
thriller/écologie
thriller/écologie
BD/homosexualité
BD/homosexualité

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

BD adulte

- Roman adulte -

saga familiale
saga familiale