Le grimoire d'Elfie

BD de Arleston et Alwett (scénario), dessins de Mini Ludvin

1. L'île presque

On est des aventurières !

Drakoo, 2021,  80 p.
Drakoo, 2021, 80 p.

 

Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent  chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée, Lounette, revient de Londres: elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence!

 

Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère, et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Lire les premières pages
Lire les premières pages

Voici un magnifique album dont le graphisme m'a rappelé celui des Carnets de Cerise. La narration alterne entre extraits de grimoire et bande dessinée aux couleurs vives et chaudes, avec de superbes paysages dans de grandes vignettes. L'ensemble dégage beaucoup de joie de vivre et de peps, et j'ai souvent eu le sentiment de regarder un dessin animé!

 

Pour qui adore lire, l'idée de la librairie-maison ambulante est très séduisante! Elfie vit au milieu des livres et s'est aménagé un espace rien qu'à elle sur le toit du bus anglais, par lequel on accède via une lucarne et qui, avec coussins et télescope, constitue son "repaire secret pour regarder les étoiles". C'est là qu'elle se familiarise avec la magie du grimoire légué par sa mère décédée, dont elle suit les traces en écrivant des histoires.

 

Si les relations avec sa sœur Magda (adolescente capricieuse car malheureuse) sont plutôt détestables, Elfie se lie d'amitié avec un garçon du coin, Ronan, qui l'embarque dans une histoire familiale mettant à mal l'ambiance du petit village breton de Kermalo. Et voilà les deux enfants sur la piste d'un vieux timbre perdu, qui prend des allures de chasse au trésor au milieu des épaves de bateaux! Quête au cours de laquelle les nouveaux pouvoirs d'Elfie seront bien précieux... Merci surtout à Salicorne la grenouille qui parle! A la fin du volume, le mystère est résolu, mais on est prêt à suivre la petite sorcière dans une nouvelle aventure!

 

Patricia Deschamps, juin 2021



2. Le dit des cigales

Drakoo, 2021, 80 p.
Drakoo, 2021, 80 p.

 

Elfie et ses deux sœurs, Louette et Magda, arrivent avec leur bus-librairie à Gonerbes, un village du Luberon en Provence. Elles y rendent visite à Alistair Kinloch, un écrivain anglais autrefois ami de leur mère. Mais Alistair ne parvient plus à écrire. Sa machine à écrire a été volée et son inspiration avec. Comme si ça ne suffisait pas, une cascade d’incidents inquiétants s’abat sur l’écrivain à succès.

(4e de couverture)

Mon avis :

Comme le précédent, ce volume est plein de vie et d'humour, entre la tante hystérique, le franglais de l'écrivain, les chamailleries entre sœurs et l'insupportable Mme de Roquefavour! Le graphisme est aux couleurs chaudes de la Provence et réserve de jolies scènes, comme la bastide vue en plongée ou encore le petit village de Gonerbes sous le soleil. On s'y croirait! Entre deux séquences BD, une page façon journal intime apporte des explications supplémentaires, ce qui évite d'alourdir les dialogues.

 

Cette fois le mystère est lié aux légendes provençales, thème du prochain livre d'Alistair ("Ici, on aime bien les histoires de diablerie"). Qui lui a volé sa machine à écrire vintage? Qui s'amuse à peindre un pentacle sur sa terrasse et à déposer des chats noirs dans la maison? Pour mener son investigation, Elfie, qui peut donner vie à ses origamis grâce à la magie du grimoire, se fait aider de trois petites souris "complètement dingues".

 

En parallèle, on voit les relations familiales évoluer. Magda se montre moins pimbêche, et même plus attachante avec ses soucis de prothèse ("Avec la chaleur et les escaliers, elle me fait super mal"). On sent qu'elle a grand besoin d'attention ("Y'en a pas que pour toi dans la vie").

Par ailleurs, Alistair a été l'amoureux de la mère des trois filles. Elfie est même née six mois après leur séparation... On ne sera pas si c'est son père, mais elle aura gagné un parrain.

 

Au bout du compte, tout est bien qui finit bien, et j'ai une nouvelle fois apprécié cette série qui, tout en reprenant les personnages, propose une histoire complète par album.

Patricia Deschamps, mars 2022

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

BD adulte

- Roman adulte -

saga familiale
saga familiale