Les carnets de Cerise

de Joris Chamblain (scénariste) et Aurélie Neyret (illustratrice)

Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui au fond de nous, que l'on ne dit pas, mais qui fait ce que nous sommes.

♦ Tome 1 : le zoo pétrifié

Editions Soleil, 2012, 80 p. (Métamorphose)
Editions Soleil, 2012, 80 p. (Métamorphose)

Cerise a dix ans et demi et rêve de devenir romancière depuis qu'elle a rencontré Mme Desjardins, un écrivain qui vit dans son village. Sa maman lui a offert un carnet intime afin de l'encourager dès maintenant à écrire. A l'affût de nouvelles aventures à raconter, Cerise a aménagé une cabane secrète dans la forêt avec ses deux copines Line et Erica.

 

C'est du haut de cette cabane que la petite fille a découvert pour la première fois "Monsieur Mystère". Monsieur Mystère est un vieil homme qui sort tous les week-end de la forêt... recouvert de peinture de toutes les couleurs ! Et chaque fois que Cerise essaie de le suivre, elle perd sa trace !

 

Qui est donc ce vieil homme ? Que fait-il avec toute cette peinture ? Cerise est bien déterminée à percer le mystère !

Mon avis :

Un très bel album qui marie carnet intime et bande dessinée. Cerise, qui a entrepris de raconter sa première histoire en s'inspirant d'une aventure qui lui est arrivée, commence par nous présenter les "personnages" (sa maman, ses copines, Mme Desjardins) et le "décor" (la cabane) avec force dessins, puis on enchaîne avec la partie BD quand l'action démarre. Les deux formes graphiques continuent d'alterner tout au long de l'album en une dynamique très agréable ! Les couleurs sont vives, légèrement diluées, le style est frais, un brin enfantin mais sans niaiserie. L'intrigue, bien qu'empreinte de poésie nostalgique, fait chaud au coeur tant le projet du vieil homme, puis des villageois autour de lui, relève d'un bel élan de solidarité. A recommander vivement autour de soi, et dès 9 ans !

 

♦ Tome 2 : le livre d'Hector

Editions Soleil, 2013, 80 p. (Métamorphose)
Editions Soleil, 2013, 80 p. (Métamorphose)

- Prix jeunesse d'Angoulême 2014 -

 

Ce sont les grandes vacances et Cerise a déniché un nouveau mystère à percer ! Il s'agit cette fois-ci d'une vieille dame qui se rend chaque mardi à la bibliothèque... pour emprunter le même livre ! Et selon la bibliothécaire, cela fait près de vingt ans que cela dure ! Que contient donc ce fameux livre ? Pourquoi la vieille dame y tient-elle autant ? Et pourquoi a-t-elle constamment l'air si triste ?

 

Mon avis : Encore un récit touchant avec cet album vivant et coloré qui nous plonge cette fois dans les entrailles d'une bibliothèque. Celle-ci abrite une belle histoire d'amour nostalgique empreinte de souvenirs de guerre. Une thématique évoquée dans le premier volume est par ailleurs développée et fera sans doute l'objet du prochain opus : la relation (compliquée) que Cerise entretient avec sa maman... et la question de son papa.

L'avis d'Anaïs (9 ans) :


J'ai trouvé le premier très bien. J'ai bien aimé quand tout le monde vient aider le vieil homme ! Et le deuxième tome, j'ai carrément adoré ! La vieille dame raconte tous ses souvenirs, c'est triste, j'avais les larmes aux yeux, mais Cerise lui redonne de la joie en s'intéressant à son histoire et en découvrant le mystère du livre. Par contre les carnets sont un peu longs à lire, je préfère la partie BD.


Juin 2014

♦ Tome 3 : Le dernier des cinq trésors

Cher père Noël,


Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas envoyé un petit mot. C'est que j'ai grandi...

Pourtant, ce matin, j'ai eu envie de t'écrire. Comme quand j'étais toute petite ! C'est bientôt Noël et j'ai envie de continuer à croire à sa magie.

Editions Soleil, 2014, 88 p. (Métamorphose)
Editions Soleil, 2014, 88 p. (Métamorphose)

C'est bientôt Noël et Cerise a hâte d'être en vacances !


En attendant, elle passe une bonne partie de son temps libre à la bibliothèque. Elle y fait une  nouvelle rencontre : Sandra, qui anime un atelier de reliure.


Un samedi, Sandra fait visiter à Cerise et ses amies l'atelier qu'elle a hérité de son père. Dans un vieux coffre, la petite détective découvre un jeu de partitions accompagné d'un mystérieux message du père de Sandra : "Le premier des cinq trésors"...


Et la voilà embarquée dans un jeu de piste passionnant qui lui fait remonter l'enfance de la jeune relieuse ! Sandra qui a vécu un traumatisme étant petite...

Mon avis :

Encore un merveilleux album plein de poésie, de tendresse... et de mystère ! La petite Cerise qui aime tant aider les gens se trouve à nouveau plongée dans le monde des livres, par le biais cette fois du métier de relieur. Les grandes étapes de réparation d'une couverture sont expliquées dans la partie "carnet" du récit qui, comme dans les précédents volumes, alterne avec les planches de bande dessinée. On y trouve également des recettes de cuisine et un herbier... et bien d'autres surprises !


Le tout se déroule dans l'ambiance d'un Noël enneigé, offrant au lecteur de magnifiques illustrations aux couleurs très douces, parfois en pleine page. Le jeu de piste entraîne les trois filles de rencontre en rencontre, et les personnages qu'elles croisent sont parfois étonnamment familiers, entretenant cette impression de "cocon" qu'est le petit monde de Cerise. Beaucoup de pudeur dans les sentiments aussi, les souvenirs de Sandra se révélant douloureux, et faisant parfois écho au propre vécu de Cerise (elles ont toutes les deux perdu leur papa). Une belle histoire à offrir !

Décembre 2014

L'avis d'Anaïs (9 ans) :


J'ai bien aimé les souvenirs de Sandra, on la revoit quand elle était petite fille et elle est triste de ce qui s'est produit ce Noël-là. A chaque fois que Cerise découvre l'un des "trésors", elle le rapporte à son propriétaire et cela rappelle un souvenir à Sandra. C'est une histoire un peu triste mais moins que dans le tome 2. Il vaut mieux lire les livres dans l'ordre car dans celui-ci on reparle du zoo et de la vieille dame de la bibliothèque. C'est un chouette album mais j'ai préféré Le livre d'Hector.

Tome 4 : La déesse sans visage

Editions Soleil, 2016, 76 p. (Métamorphose)
Editions Soleil, 2016, 76 p. (Métamorphose)

Cerise vient de fêter ses douze ans !

Pour cette occasion, sa mère lui propose une semaine de vacances toutes les deux. Au programme : "Le manoir au cent mystères"...

 

La propriétaire y propose un parcours semé d'énigmes dans les multiples pièces d'une demeure qui accueillait autrefois une résidence d'artistes. Peintres, romanciers, poètes, sculpteurs : chacun y a laissé son empreinte à travers une multitude d'objets en tous genres.

 

Cerise et sa mère entame donc leur investigation à partir d'une étrange énigme : "Quand Monsieur Loyal s'envolera-t-il jusqu'à Vénus ?"...

L'avis d'Anaïs (10 ans) :

Encore un superbe album de Cerise ! Les dessins sont vraiment beaux, avec leurs vignettes arrondies et leurs couleurs vives, et cette fois les auteurs alternent plus souvent entre la partie BD et le carnet de la petite fille. Il y a encore beaucoup de mystère et de rebondissements ! Cerise mène son enquête dans le manoir à partir de différents objets (un tableau, un costume...) mais aussi dans le village. Elle fait la connaissance de Marvin, le fils des propriétaires, qui lui apprend plein de choses sur l'histoire du manoir, et l'aide à découvrir quelques secrets. Le passé et le présent s'emmêlent et la fin est inattendue ! Un peu triste aussi, j'ai failli pleurer... Cerise garde des choses enfouies dans son cœur dont elle a encore du mal à parler avec sa mère (son papa, par exemple), mais le livre se termine sur une note d'espoir !

Février 2016

Tome 5 : Des premières neiges aux Perséides

La mémoire nous joue parfois des tours pour effacer les choses trop pénibles.

Soleil, 2017, 80 p. (Métamorphose)
Soleil, 2017, 80 p. (Métamorphose)

 

À travers une correspondance avec sa mère, Cerise se replonge dans ses souvenirs d'enfance, notamment ceux liés à son père disparu. Comme elle n'avait alors que 4 ans, elle ne se souvient presque plus de lui...

 

Grâce au récit de sa mère qui débute à leur arrivée au village, aux photos et au contact renoué avec ses grands-parents, Cerise lève peu à peu le mystère sur cet événement douloureux et libère enfin tous les sentiments enfouis en elle.

Mon avis :

Une plongée nostalgique mais néanmoins cathartique dans le passé de Cerise.

J'ai trouvé ce 5e album un peu tristounet, même si l'on y retrouve avec plaisir les magnifiques illustrations d'Aurélie Neyret et que l'échange entre la fillette et sa mère est touchant. Si l'on peut s'étonner que ce dernière ait attendu si longtemps avant de crever l'abcès avec sa fille, on regarde avec tendresse Cerise chasser progressivement ses idées noires faites de souvenirs tronqués et de culpabilité. Cet échange avec sa mère est littéralement libérateur et l'ouvre à de nouvelles perspectives. Ainsi, l'enquête et l'action habituelles laissent la place à l'introspection et à une histoire plus psychologique qui dévoilent la nature profonde de l'héroïne et ce qui la motivait jusque là. La Cerise malicieuse que l'on connaît réapparaît heureusement sur la fin pour une nouvelle vie pleine de promesses.

Janvier 2018

L'avis d'Anaïs, 12 ans :

Moi j'ai beaucoup aimé l'histoire, j'aime bien quand on plonge dans le passé du personnage, et les dessins sont très beaux !


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman + BD
roman + BD