Le club des super-héros : Justice académie

Texte de Derek FRIDOLFS, illustrations de Dustin NGUYEN

L'amitié, c'est savoir accepter nos différences autant que nos ressemblances. Alors nous devenons meilleurs ensemble que séparés.

Gallimard jeunesse, 2017, 173 p. (DC Comics)
Gallimard jeunesse, 2017, 173 p. (DC Comics)

 

"Moi, c'est Bruce Wayne et je suis nouveau au collège Ducard. Une bande de clowns à moitié cinglés erre dans les couloirs, un type nommé Bane veut ma peau et Hugo Strange, le conseiller pédagogique, est, disons, plutôt étrange. Avec mes deux amis, Clark et Diana, on a décidé de mener l'enquête pour découvrir qui se cache derrière tout ça !"

 

Découvrez les années collège de Batman,

Superman et Wonder Woman.

 

(Texte : 4e de couverture)

Mon avis :

feuilleter le début du livre
feuilleter le début du livre

Voilà un ouvrage difficile à classer : c'est un mélange de mini-BD, d'extraits du journal du jeune Bruce Wayne ou de son carnet de notes, de rapports d'incidents et de mails échangés entre les trois amis, chaque séquence n'excédant pas deux pages. Un ensemble hétéroclite qui laisse une impression de superficialité voire de réalisation expédiée en ce qui concerne le graphisme des vignettes BD, parfois à peine ébauchées. On est aussi un peu frustré parce que la plupart des événements sont rapportés plutôt que vécus en direct (les incidents en cours, le piratage informatique, etc.) Par ailleurs l'intrigue est un peu légère: au collège Ducard, tout le monde a un comportement étrange, basé sur des valeurs anti-éducatives ("Trichez, volez, ne respectez pas les règles"), l'objectif étant de "semer le chaos". Qui est le mystérieux Principal "qui tire les ficelles dans l'ombre" ?

 

Cependant l'intérêt de l'oeuvre, celui qui y amène le lecteur en vérité, réside dans la mise en perspective des super-héros en devenir. C'est le point de vue de Bruce, futur Batman, qui est adopté. "Gosse de riches très fouineur", il n'a aucun pouvoir mais une intelligence et une détermination déjà hors du commun. Vivant seul avec son majordome Alfred, c'est un "petit garçon anxieux qui a besoin de se plier aux règles", chez qui on décèle une certaine fragilité due à sa solitude douloureuse. C'est avec amusement que l'on constate que sa passion pour les chauve-souris et tout ce qui s'y rapporte est déjà bien ancrée ("- C'est sombre et humide comme dans une grotte. - Exactement ! C'est génial, non ?").

 

En fin observateur, Bruce repère vite Clark et Diana, les deux autres "têtes brûlées". Pas plus sociables que lui (toutes leurs tentatives sont désastreuses !), les futurs Superman et Wonder Woman n'arrivent pas non plus à s'intégrer. Formant un trio de détectives, ils doivent rapidement reconnaître "l'échec de nos premières missions". Clark et Diana portent eux aussi en germe ce qu'ils seront plus tard : "très secret", "trop honnête pour mentir", Clark devient reporter pour le journal du collège mais échoue aux élections de représentant des élèves face à... Lex Luthor, son grand rival. Contrairement aux apparences, ce n'est pas "un simple gars de la campagne" : il dévoile une force hors du commun et des "yeux-lasers" qui font deviner ses origines extraterrestres. Luthor a d'ailleurs trouvé son fameux point faible : la kryptonite.

 

De même, Diana possède des atouts qu'elle ne maîtrise pas encore bien. De tempérament colérique, c'est la plus réactive des trois, notamment parce qu'elle a déjà sa motivation essentielle : le sens de la justice. Et il y a de quoi faire à Ducard ! C'est au cours d'une soirée d'Halloween très drôle que nos graines de super-héros exhiberont pour la première fois leur fameux costume. Le lasso de la vérité de Diana sera aussi déterminant pour boucler leur investigation ! Ainsi, malgré des débuts chaotiques, c'est grâce à leur cohésion que les trois amis vaincront leur adversaire. Il est juste dommage que les explications finales, comme le reste, soit un peu expédiées...

Août 2017

Sur le même thème

roman
roman
roman
roman
manga
manga

Le club des super-héros, tome 2 : Forteresse solitude

Gallimard jeunesse, 2017, 171 p. (DC Comics)
Gallimard jeunesse, 2017, 171 p. (DC Comics)

 

Clark Kent retrouve ses amis Bruce et Diana pour une semaine en camp nature. À eux les courses en canoë, les randonnées en forêt, les concours de tir à l'arc...

 

Le seul problème, c'est qu'ils ont l'impression d'être chaque jour un peu moins nombreux... Alors quand ils trouvent des traces de pas monstrueuses près du lac, le club des Super-héros décide de reprendre du service !

Mon avis :

J'ai trouvé ce deuxième épisode moins creux que le premier. Même si le dessin des parties BD sont toujours aussi minimalistes et de qualité moyenne, l'action démarre plus vite et les documents annexes (messages, photographies, inventaire du placard de stockage, rapports d'incident...) plus pertinents. Cette fois c'est Clark le narrateur et il a une personnalité beaucoup plus agréable que Bruce le rabat-joie !

 

Le trio se rend compte rapidement que "on nous traite comme des prisonniers" et que "les élèves disparus avaient attiré l'attention en remportant un des concours" organisés au camp nature chaque après-midi : ils y ont fait preuve "d'un don particulier". Le lecteur s'amusera à reconnaître les graines de super-héros et de super-vilains de DC comics, comme Flash, Deadshot ou encore le Joker. Qui s'attaque à ces enfants et dans quel but ? Qui sont ces monstres (la "créature du lac", "l'épouvantail", le "monstre qui rôde dans la forêt") dont l'ombre plane sur les lieux ? Si les jeunes héros ont des pouvoirs surnaturels, les explications données à la fin de l'enquête seront tout à fait rationnelles.

 

La conclusion de l'aventure sera mitigée selon qu'on adopte le point de vue pessimiste de Bruce ("ce camp a révélé toutes nos failles") ou celui, plus philosophe de Clark qui a pris "le temps de réfléchir" : "Dès qu'on aura formé une équipe, on pourra aller sauver le monde." Ce qui promet de nouvelles péripéties à venir !

Mars 2018

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte