Batman : Nightwalker

de Marie LU

Quel est l'intérêt d'être milliardaire si on ne peut pas s'amuser un peu ?

Bayard jeunesse, 2018, 362 p.
Bayard jeunesse, 2018, 362 p.

 

A dix-huit ans, Bruce Wayne est le plus jeune milliardaire du monde. Mais le jeune homme a soif de justice : alors que le gang des Nightwalkers terrorise Gotham City, il tente d'arrêter l'un de ses membres à la place de la police. Il est donc condamné à un service d'intérêt général à l'asile d'Arkham, le centre pénitentiaire pour les criminels les plus dangereux de la ville. Sur place, Bruce rencontre la troublante Madeleine et comprend qu'une grave menace pèse sur lui : les Nightwalkers s'attaquent aux riches, et Bruce est le suivant sur leur liste...

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Bruce Wayne à 18 ans : graine de justicier déjà milliardaire et équipé high tech.

Le futur Batman n'a peut-être pas de pouvoir surnaturel mais il dispose d'un équipement technologique dernier cri, grâce aux travaux de recherches de WayneTech dirigés par Lucius. On fait d'ailleurs sa connaissance au volant d'une Austin Martin à faire pâlir d'envie les amateurs de vitesse. Parmi les "équipements expérimentaux top secret", on trouvera des drones humanoïdes nouvelle génération ainsi que la fameuse "combinaison blindée" qui accroît l'agilité et, non pas un masque, mais un casque "qui amplifie les sons" et permet "de distinguer les gens dans le noir" - comme les chauve-souris qui le fascinent depuis tout petit. "Une technologie tous azimuts" qu'il met "au service de la sécurité de tous" dans la lignée de ses parents défunts, milliardaires bienfaiteurs. Voilà huit ans que le jeune Bruce évolue sous la tutelle du majordome Alfred, figure "bienveillante et juste" qui l'accompagne plus qu'il ne l'éduque, le jeune homme ayant l'habitude de se prendre en charge. Mûr et autonome pour son âge, il se consacre à ses études et son entraînement physique aux côtés de ses amis Dianne et Harvey. Seul point noir au tableau : sa célébrité envahissante qui lui vaut d'être régulièrement assailli par les journalistes ("Si Bruce Wayne n'avait été qu'un adolescent comme les autres, qui se soucierait de lui ?").

 

Et voilà que surgissent les Nightwalkers, un gang luttant contre "les fonctionnaires corrompus, les philanthropes aux activités douteuses, les fortunes obscènes" et incarné par "une fille étrange, secrète et brillante enfermée au sous-sol d'Arkham"... D'emblée Madeleine fascine Bruce par sa beauté, son mystère et son intelligence. Comme lui, elle maîtrise la technologie de pointe, a perdu sa mère (et son frère). Et surtout, elle surprend tout le monde à n'accepter de parler qu'à Bruce... qui, tel Clarice Sterling dans Le silence des agneaux, se donnera pour mission de soutirer des informations cruciales à la jeune détenue. Mais Madeleine est une "manipulatrice chevronnée" et Bruce un jeune homme peut-être un peu trop naïf... Comment distinguer la vérité dans ce jeu de dupe et de séduction "dont il ignore les règles" ?

 

Le roman a lui aussi tous les ingrédients nécessaires à une adaptation filmique. Si certaines révélations sont prévisibles, l'intrigue et les personnages sont accrocheurs et le récit rythmé. Il interroge par ailleurs sur la notion de justice chère au héros : "Verrais-tu la justice d'un autre œil" si tu avais un vécu différent ? "Peut-on vraiment comprendre quoi que ce soit concernant quelque chose ou quelqu'un, sans en avoir fait personnellement l'expérience ?"

Ainsi sont posées toutes les bases d'aventures futures à Gotham City, "une ville qui méritait qu'on la protège", Bruce en est convaincu !

Juin 2018

► Graine de super-héros

roman
roman
bande dessinée
bande dessinée
roman
roman
manga
manga

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte