Sur le vif

roman d'Elizabeth ACEVEDO

La cuisine, c'est l'endroit au monde où je suis la plus heureuse.

Nathan, 2021, 400 p.
Nathan, 2021, 400 p.

 

Emoni a de l'or au bout des doigts. Entre ses mains, saveurs et épices composent des plats incomparables. Mais Emoni a aussi une petite fille de 2 ans et elle jongle entre son rôle de jeune mère, les cours au lycée et le travail le soir pour aider sa grand-mère à payer les factures.

Emoni a 17 ans, et elle ne pense pas qu'elle pourra continuer ses études, ni devenir cheffe dans un restaurant. Dans sa vie faite de responsabilités, il n'y a pas de place pour rêver. Mais l'ouverture dans son lycée d'un nouveau cours d'arts culinaires pourrait bien lui permettre de déployer son talent et de trouver la force en elle d'atteindre son idéal...

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Emoni est une héroïne attachante comme je les aime, à la fois forte et fragile. Elle nous fait partager sa passion pour la cuisine, mais aussi son amour pour sa Babygirl de deux ans, sa 'Buela (grand-mère) qui l'a recueillie au départ de son père, et surtout ses doutes quant à son avenir.

 

Emoni a un talent instinctif pour la cuisine. Elle a l'art d'associer les aliments et de manier les épices, sans jamais vraiment suivre les recettes, et c'est toujours un délice! D'origine portoricaine, elle mitonne des plats exotiques au goût unique. Mais pour un jour travailler dans un restaurant, Emoni doit se discipliner, apprendre les gestes techniques et ingurgiter les connaissances chimiques. C'est ce que s'évertue à lui enseigner son professeur d'arts culinaires, le chef Ayden.

 

Elle est en cela soutenue par 'Buela qui l'encourage dans toutes ses initiatives et l'aide au quotidien à élever la petite Emma. Pas simple d'être mère célibataire à 17 ans... Emoni a lutté pour continuer ses études, tout en travaillant au Burger Hit. Tyrone, le père de la fillette, s'en charge un weekend sur deux, et il faut faire aussi avec ses attentes. Ils ne sont plus ensemble mais l'adolescent cherche à garder un certain contrôle sur sa vie, et voit d'un mauvais œil son rapprochement avec Malachi, nouvellement arrivé au lycée. Pourtant Malachi va réconcilier la jeune fille avec les garçons (et avec l'amour), elle qui est si désabusée. Présence quotidienne joyeuse et apaisante, tout comme Angelica sa meilleure amie, Malachi contribue à lui redonner confiance en elle et en les autres.

 

Emoni doit en effet faire face à de nombreuses responsabilités, et aussi prendre des décisions, des décisions de vie. Son père Julio est loin là-bas sur son île natale du Costa Rica, tout comme sa tante et marraine Sarah, la seule à accepter de lui parler, par mail, de sa défunte mère. Emoni se sent partagée entre ses origines et sa nationalité américaine, aimerait concilier les deux. La cuisine est un moyen d'y parvenir.

Mais pour cela elle doit se battre, ne pas renoncer trop vite à ses rêves, accepter l'aide de ses proches. La vie est pleine de surprises, des mauvaises comme des bonnes, alors l'essentiel est d'aller de l'avant ("c'est la seule direction qui vaille"), car on ne sait jamais ce qui peut arriver...

Patricia Deschamps, mai 2022


 

Ado et déjà parent


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

N'oublions pas les classiques !

- Bande dessinée adulte -

western féministe
western féministe