Boys don't cry

de Malorie BLACKMAN

- Prix des Incorruptibles 2013 -

Comment dix minutes oubliées à peine écoulées avaient-elles pu changer nos vies à ce point ?

Milan, 2011, 286 p. (Macadam)
Milan, 2011, 286 p. (Macadam)

Dante attend avec impatience ses résultats d'examen : de ses notes dépend son inscription à l'université. Le jeune homme de dix-sept ans rêve de devenir journaliste, et aussi de quitter cette maison où il vit seul avec son père et son frère Adam depuis que sa mère est morte.

 

Mais ce n'est pas le facteur qui sonne à la porte : c'est Mélanie, son ex-petite amie dont il n'a plus de nouvelles depuis des mois... Et pour cause : Mélanie est maman d'une petite Emma.

 

Et le père, c'est lui, Dante.

 

L'adolescent a à peine le temps de digérer l'annonce qu'il comprend que Mélanie vient de lui abandonner Emma! A son tour de s'en occuper...

Mon avis :

The Cure ♪ Boys don't cry ♫
The Cure ♪ Boys don't cry ♫

Quand l'arrivée d'un bébé vient rebooster les relations familiales !

C'est un sacré bouleversement pour Dante lorsqu'il se retrouve ce matin-là en charge de la petite Emma ! Accepter qu'elle est sa fille, qu'il est donc père, et surtout assumer ses responsabilités au quotidien... Adieu l'université, les sorties avec les copains, les rendez-vous avec sa petite amie : "Aujourd'hui mon horizon était rempli d'Emma. (...) Et tout ça est un peu... étouffant". 

 

Mais une fois la période de déni passée, l'événement va subtilement faire évoluer les relations entre Dante, son père et son frère. Peu à peu, le bébé devient un élément fédérateur entre ces trois hommes qui se parlent si peu. Dante reproche à son père d'être avare en encouragements, de ne jamais l'écouter. Celui-ci trouve ses fils distants, faisant "vos trucs de votre côté". Adam jubile que son aîné, "celui qui a la tête sur les épaules", ait ainsi été pris en faute. Mais avec la jolie Emma, ils apprennent à rire à nouveau, ensemble, à discuter "à cœur ouvert", "comme au bon vieux temps" - avant de voir leur mère "se transformer en squelette"... Même la tante Jackie, la jumelle de leur mère, réapparaît dans leur vie, ressoudant cette famille déchirée par le deuil.

 

Et ils ont besoin de se soutenir, les Bridgeman, car Adam, qui est homosexuel, subit les sévices de ses camarades de lycée... L'adolescent - qui prend la parole dans certains chapitres - assume parfaitement sa sexualité, mais ses goûts vestimentaires, son amour du théâtre, sa détermination à devenir acteur, dérangent certains : "Je le trouve craignos, ton frère". Humiliations, insultes, passage à tabac : les agressions vont crescendo, jusqu'au drame.

Au bout du compte, c'est un même combat que livrent les deux frères : changer le regard des autres. Se faire accepter pour ce que l'on est, prouver que l'on peut s'assumer : "Vous supposez que je ne suis pas capable de m'occuper d'Emma parce que je suis un garçon", s'offusque Dante, victime, lui aussi, de remarques méprisantes. Mais au bout du compte, malgré la peur et le découragement, ils auront gagné quelque chose de précieux : une famille, et qui plus est, une famille fière d'eux !

Avril 2016

♦ Et aussi...

du même auteur
du même auteur
parent trop jeune
parent trop jeune
sélection sur l'homophobie
sélection sur l'homophobie
sélection sur les relations père-enfant
sélection sur les relations père-enfant

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille (BD)
Anaïs vous conseille (BD)
livre adulte
livre adulte