Quelqu'un qu'on aime

de Séverine VIDAL

- Sélection des Dévoreurs de livres 2016/2017 -

Quoi qu'il arrive, ça ira.

Sarbacane, 2015, 200 p. (Exprim)
Sarbacane, 2015, 200 p. (Exprim)

Parce que son grand-père Gary a la maladie d'Alzheimer, et surtout parce qu'il n'a plus que lui, Matt a décidé de raviver ses souvenirs de jeunesse en refaisant avec lui le trajet de la tournée de son idole Pat Boone, en 1958.

 

Mais rien ne se passe comme prévu.

Dixie, l'ex-petite amie de Matt, débarque avec une petite Amber de dix-huit mois : leur fille... Matt a à peine découvert qu'il était père, qu'il se voit confier le bébé pour deux mois !

 

A l'aéroport, tous les vols sont annulés à cause d'une tempête de neige. Matt loue le dernier véhicule disponible : un van à huit places... et se laisse convaincre par un ado en fugue, Luke, et une trentenaire ayant un entretien d'embauche important, Antonia, de les embarquer avec lui !

 

Le voyage commence... sur une playlist de Pat Boone, bien sûr !

Mon avis :

Le road trip émouvant d'une équipée hétéroclite !

Ambiance à l'américaine dans cette épopée sur les grandes nationales du sud, du Texas au Nevada en passant par la Californie, sur les traces des concerts de Pat Boone, le crooner rival d'Elvis. Un voyage qui est loin d'être "une succession d'instants magiques" comme le rêvait Matt... Les lieux ont beaucoup changé depuis 1958 et Old Gary ne reconnaît pas grand chose... Sa mémoire s'étiole, jusqu'à oublier, parfois, l'identité de ses compagnons, et même la sienne. La petite Amber réclame sa maman, Antonia se demande quel tournant donner à sa vie, et Luke cache un lourd secret... Mais c'est ça, la vie ! Des espoirs et des doutes, des choix à faire et des occasions à saisir. Une virée en van, par exemple !

Car bien qu'ils soient des inconnus les uns pour les autres, ces cinq-là vont peu à peu s'apprivoiser, s'écoutant et se consolant, prenant soin les uns des autres. Antonia considère Luke comme un "petit frère", Luke fait de Gary son "grand-père d'adoption", et Matt se découvre une réelle fibre paternelle en compagnie de sa si jolie Amber. Chacun apprend à se libérer de ses angoisses, délivrant quelques confidences ou semant des pensées au vent. On "prend ce qu'il y a à prendre", profitant de chaque instant de ce "présent si fragile"... "C'est bon d'être là, avec vous tous", déclare Gary, conscient que la maladie gagne du terrain. Et même si l'aventure n'aura duré que deux semaines, ils y auront gagné une famille. Une drôle de petite famille ! Mais c'est tout ce dont ils avaient besoin. Ils n'avaient rien prévu de ce qui s'est passé mais une chose est sûre : quoi qu'il advienne par la suite, ces moments-là ne s'oublieront pas.

Novembre 2015

voir la sélection 2017 du Prix des Dévoreurs de livres
voir la sélection 2017 du Prix des Dévoreurs de livres
voir la rubrique C'est la vie !
voir la rubrique C'est la vie !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

thriller adulte
thriller adulte