Sim survivor

roman de Loïc LE BORGNE

Le meilleur médicament contre l'ennui, c'est la prise de risques.

Scrinéo, 2016, 350 p.
Scrinéo, 2016, 350 p.

Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille issue du Deuxième Cercle, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à «planer». Il est contacté par Ambra, une adolescente des bas quartiers qui lui propose de vivre "une expérience inédite et puissante".

 

Sauf que la fameuse drogue est en réalité un somnifère et voilà Sandro tombé dans un traquenard ! Il se retrouve en effet embarqué aux côtés d'Ambra dans le célèbre jeu Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés.

 

Mais contrairement à ce que Dante Corporation a toujours fait croire, Sim Survivor n’est pas une simple simulation... Ce monde violent et cruel est tout à fait réel : Sandro et Ambra doivent réussir les épreuves des Sept Îles pour survivre!

Qui a donc recruté Ambra pour piéger Sandro ? Quel rôle le jeune homme est-il sensé remplir dans ce jeu ?

Mon avis :

Un régime totalitaire, une émission de télé-réalité régie par les lois de l'audimat et qui vire au cauchemar : rien de bien nouveau dans ce roman entre Hunger games et La Fournaise (pour les monstres).

Les héros, l'intrigue, les péripéties, tout m'a semblé un peu convenu dans cette histoire. Sandro et Ambra vivent dans une société divisée entre les nantis des trois Cercles qui se partagent richesse et pouvoir, tandis que les autres connaissent la misère des bidonvilles. L'un est un enfant gâté menant une vie dorée qui a bien du mal à s'adapter à la dureté du "jeu". L'autre est une adolescente de caractère habituée à se battre pour survivre. Tout les oppose, mais grâce à l'évolution progressive du macho prétentieux, la rebelle va se lier à "l'emmerdeur attachant" (et plus si affinités) : "ton cœur n'est pas aussi dur que tu veux le faire croire".

 

L'intrigue est assez ténue : le chef des rebelles (qu'on ne croisera pas) a demandé à Ambra d'embarquer Sandro dans Sim Survivor afin d'en dénoncer le fonctionnement (les concurrents sont normalement tous issus des bas quartiers) et de démanteler celui de la société par la même occasion, avec le soutien d'un mystérieux membre du Premier Cercle. Les traîtrises sont légion et le méchant - pas forcément celui que l'on pense - a pour faiblesse son ego (comme souvent).

Les Sept Îles sur lesquelles évoluent les équipes offrent une panoplie de monstres qui fait très cliché : vampires, goules, sirènes, loups-garous et autres minotaures attaquent sans répit les malheureux participants. Pour parer à ses lacunes sportives, Sandro use des talents de négociateurs développés aux côtés d'Oncle Nico. Cependant il recourt toujours à la même ruse (rallier les ennemis plutôt que les combattre) et cela devient répétitif, tout comme le fait que "seuls Ambra et lui connaissent la vérité". Et puis il réalise vite que "on ne se comportait pas dans la vie réelle, face à des dangers véritables, comme dans le commerce". Heureusement l'auteur dispose d'outils technologiques palliatifs dans ses réserves imaginatives. Côté psychologie, notre héros comprendra aussi qu'on ne traite pas les gens en fonction de leur utilité (ou pas).

La fin est une apothéose de "combats, d'amour et de drames". Si j'ai eu du mal à adhérer au récit (à cause de son impression de déjà-vu) et aux sentiments exprimés (trop superficiels selon moi), je suis cependant persuadée que les amateurs d'aventure et de frissons y trouveront leur compte.

Patricia Deschamps, avril 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

Podium de février
Podium de février
roman adulte
roman adulte