Quand Marcel et ses amis découvrirent la grotte de Lascaux

roman de Régis DELPEUCH

- A ce soir maman ! Au fait : c'est bon ! Tu peux le dire aux voisines : ton Marcel a découvert une grotte peinte extraordinaire et tous les deux vont devenir célèbres !

 

Scrineo, 2016, 154 p. (Il était un jour)
Scrineo, 2016, 154 p. (Il était un jour)

Quand le jeune Marcel lance quelques pierres dans le trou découvert par son chien Robot, il entend résonner les entrailles de la colline de Lascaux. Persuadé qu’il a enfin trouvé la sortie du souterrain du château de Montignac, qui fait rêver tous les enfants de la région, Marcel se promet de revenir l’explorer.

 

Quelques jours plus tard, lui et ses trois amis découvrent alors, éberlués, des dizaines d’animaux peints sur les parois de la caverne. Rapidement, ils décident que personne ne doit être au courant de cette extraordinaire découverte. Cet incroyable trésor n’appartient qu’à eux !

En attendant, c’est la grotte et ses peintures millénaires qu’ils vont devoir protéger

(4e de couverture)

 

Mon avis :

Visiter la grotte de Lascaux
Visiter la grotte de Lascaux

Partagez l'euphorie et l'émerveillement de Marcel Ravidat et de ses amis en ce mois de septembre 1940 où ils ont découvert "la plus importante collection de peintures pariétales, en nombre et en qualité, jamais mise à jour" grâce au chien Robot tombé dans un trou !

 

Marcel, alias Bagnard, est un jeune apprenti mécanicien de 18 ans. Si j'ai souhaité lire le récit de son incroyable exploration, c'est parce que j'ai visité Lascaux 4 l'été dernier et que j'avais envie de prolonger ce moment enchanteur. Pari réussi pour l'auteur qui fait revivre avec beaucoup de fraîcheur ces quelques jours magiques et intimes d'avant l'effervescence touristique que l'on connaît. On en oublierait presque le contexte de guerre en arrière-plan, même si la présence exceptionnelle de jeunes Parisiens juifs (ceux-là même qui vont accompagner Marcel dans ses équipées souterraines) rappelle le nazisme menaçant (ils sont venus se réfugier en zone libre).

 

Ainsi on les accompagne chaque matin dans la grotte, s'imprégnant avec eux "de la beauté des animaux qui nous surplombent". Les équipées sont périlleuses, il faut "descendre sec pendant quelques mètres", se faufiler dans un boyau, glisser à la corde au fond d'un puits... le tout avec un éclairage sommaire ! Des expéditions peu discrètes, un secret difficile à garder, et bientôt la nouvelle de la découverte s'ébruite dans le village. Le petit groupe décide alors de s'en remettre à M. Laval, leur ancien maître d'école passionné de préhistoire. M. Laval apportera des réponses à leurs interrogations (qui a peint ces dessins? Comment?) et entamera les démarches nécessaires.

 

Dès lors un autre problème se pose : comment protéger ce trésor "de la curiosité souvent dévastatrice des hommes"? Aidés des adultes, Marcel et ses copains s'organisent. Ils deviendront même les premiers guides officiels ! Jusqu'à la fermeture de la grotte au public en 1963 à cause de la "maladie verte", des micro-algues attaquant les peintures. Le roman se clôt sur une scène émouvante : les retrouvailles des quatre amis dans la grotte 46 ans après sa découverte, le 11 novembre 1986. On apprend ce qu'ils sont devenus dans les années qui ont suivi leur découverte. Le texte est accompagné de quelques photos des animaux peints, et la partie documentaire évoque les différentes copies réalisées suite à la fermeture de la grotte originelle.

Un livre qui donne envie de (re)visiter ce site exceptionnel !

Juin 2019 

à venir sur Takalirsa
à venir sur Takalirsa

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte