Old soul

roman de Nancy GUILBERT

Est-ce qu'une rencontre peut bouleverser le cours d'une vie? Donner le petit coup de pouce providentiel qu'on attendait?

Ed. courtes et longues, 2021, 396 p.
Ed. courtes et longues, 2021, 396 p.

La Mauricie, au Québec.

Brindille subit au quotidien la violence physique et verbale de son beau-père Mathew. Comprenant que sa mère prendra toujours la défense de celui-ci, elle décide de fuguer avec Tim, son petit frère aveugle.

 

Mahikan, dont le nom signifie loup, vit dans une réserve indienne. Refusant de retourner à l'orphelinat où les Blancs inculquent de force la religion chrétienne, il s'enfuit dans la forêt.

 

Will est infirmier dans un service de néonatalité. Il s'est attaché à la petite Nikki, abandonnée à la naissance par sa maman. Cette relation déclenche chez lui l'envie de retrouver sa mère biologique.

 

Emâ s'occupe des loups du parc naturel. Elle alimente également un blog pour sensibiliser les gens à la protection de ces animaux. Mais mis à part Sevan, ses collègues la trouvent bien distante. Quel secret dissimule-t-elle?

 

Mon avis :

Dans ce roman choral qui parle de résilience, des adolescents et des adultes alternent leurs voix, chacun·e avec ses blessures et sa sensibilité. Mahikan et Emâ sont très proches de la nature et des loups. L'un est issu du peuple des Atikamekw, les habitants des Premières Nations de cette région forestière du Québec qu'est la Mauricie. A la différence des jeunes de son âge, Mahikan veut perpétuer les traditions et croyances de ses ancêtres. Refusant "ce que les Blancs obligent les enfants de mon peuple à subir, sous prétexte de les purifier et de les civiliser", il préfère partir vivre dans la forêt comme son grand-père le lui a appris, même si celle-ci est habitée par des loups.

Soigner les loups est le quotidien d'Emâ qui travaille dans une réserve naturelle. Elle évolue au milieu de "lieux enchanteurs pour se ressourcer et oublier la tristesse et les tracas du quotidien". Son récit se fait essentiellement sous la forme d'un blog sur lequel elle raconte ses expériences avec les loups. Les commentaires des followers m'ont semblé superflus mais les amoureux de ces animaux apprécieront les anecdotes évoquées.

 

Will est aussi un amoureux de la forêt. C'est le personnage que j'ai préféré avec Brindille. Son travail consiste à s'occuper des nourrissons prématurés et il y a beaucoup d'émotion dans son récit. Touché par la petite Nikki qui a été abandonnée à la naissance comme lui, il lui rédige un carnet de souvenirs illustré de photos afin qu'elle ait une trace de ses premiers jours, tout comme lui aurait aimé en savoir plus sur les conditions de sa naissance. Pourquoi sa mère l'a-t-elle abandonné sur un pont?

 

En fait, les quatre personnages ont en commun des relations compliquées avec leur mère, qu'elle soit absente ou bien défaillante, comme celle de Brindille qui laisse sa fille se faire battre et humilier par son conjoint. La souffrance de la jeune fille est touchante ("La violence du quotidien est en train de me pourrir, me grignoter de l'intérieur"), tout comme sa relation avec son petit frère Tim que la cécité rend encore plus fragile. Pour tenir le choc, Brindille se réfugie dans la lecture (son histoire est ponctuée de références à Jane Eyre, son roman préféré) mais au bout d'un moment, cela ne suffit plus... Seul Zachary le jardinier semble sensible à son calvaire.

 

Les chapitres sont courts et m'ont donné une impression de récits morcelés, dans lesquels on peine à s'immerger, du moins dans la première moitié. Ensuite on comprend que les destins sont liés. Il est alors temps d'affronter "les fantômes du passé"... pour "se reconnecter définitivement à la vie".

Patricia Deschamps, août 2021

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

Roman adulte