Norlande

de Jérôme LEROY

Le bonheur en Norlande... C'est une idée morte, je crois... Oui, même la gentille Norlande, la Norlande que tous les autres pays citaient en exemple, n'est plus un sanctuaire...

Syros, 2013, 147 p. (Rat noir)
Syros, 2013, 147 p. (Rat noir)

En Norlande, pays scandinave tout proche du cercle polaire.

Hospitalisée depuis huit mois, Clara n'arrive pas à se remettre du terrible "événement" qui a bouleversé sa vie tout comme celle de tous les Norlandais. Incapable d'exprimer ce qu'elle ressent au psychologue ni même à sa mère dont elle est pourtant très proche, la jeune fille entreprend de se livrer par l'écriture. Dans des cahiers où elle s'adresse à sa correspondante française Emilie, Clara essaie de comprendre comment tout a commencé... Elle se sent tellement coupable !

 

Que s'est-il réellement passé en ce jour fatidique ? Attentat, catastrophe, carnage ? Comment cela a-t-il pu se produire dans un pays paisible et tolérant comme la Norlande ? Qui est cet Autre qui en est à l'origine ? Et pourquoi Clara étouffe-t-elle sous la culpabilité ?

Mon avis :

Le 22 août 2011, le militant raciste d'extrême-droite Anders Behring Breivik fait 77 victimes en Norvège avec un attentat à la bombe dans le quartier des ministères à Oslo, suivi d'une fusillade contre les membres d'un camp d'été de la jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya. C'est ce tragique événement qui est à l'origine du roman Norlande.

 

Beaucoup de circonvolutions dans ce livre où l'auteur s'attache à expliquer la montée de l'islamophobie dans un pays pourtant réputé pour sa tolérance (comme quoi personne n'est à l'abri), et aussi comment l'indifférence de certains jeunes ignorants (comme Clara) peut y contribuer. Au début on trouve le ton un peu docte et puis on se laisse porter par les flashbacks de Clara qui éclairent peu à peu les événements passés, notamment sa découverte des néonazis "Chevaliers de Norlande" et des actions des Jeunesses Norlandaises pour la Paix.

 

La douleur de la jeune fille est touchante parce que liée à une prise de conscience qui la fait grandir d'un coup, et aussi parce qu'elle porte le poids d'une culpabilité dont elle n'est pas complètement responsable. Sa mère, avec qui elle entretient une relation fusionnelle, le lui fera comprendre, bien qu'elle-même ait été physiquement touchée par l'attentat en tant que ministre des Affaires étrangères.

 

Un roman engagé, donc, qui fait réfléchir aux dérives de notre société !

 

Février 2014

Voir aussi "Silence on irradie" de Christophe Léon
Voir aussi "Silence on irradie" de Christophe Léon

Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte