"Mon frère a un pétard dans la tête" : le cannabis

de Christine DEROIN

Oskar, 2016, 90 p. (Pas de panique, c'est la vie !)
Oskar, 2016, 90 p. (Pas de panique, c'est la vie !)

 

A la mort de leur grand-mère, Agathe et Quentin se retrouvent seuls - leur mère les ayant abandonnés lorsqu'ils étaient enfants et leur père très souvent absent.

 

Dans leur grande maison, les amis de Quentin les rejoignent pour des soirées où le cannabis circule librement. Quentin sombre de plus en plus dans l'addiction, entraînant sa sœur avec lui...

Mon avis :

Le titre et l'intrigue manquent de subtilité mais la véritable vocation de ce genre de court roman est d'enclencher le dialogue autour de ce que l'on considère à tort comme une "drogue douce". Les événements qui mènent Quentin, en Terminale, puis sa sœur Agathe, en 3e, à commencer à consommer du cannabis sont somme toute banals. Une famille déchirée (mère partie, père absent), la pression des études (le bac, le brevet), un deuil (la grand-mère qui les élevait) et l'on se laisse entraîner par un copain à une fête. L'absence de cadre fait le reste.

 

L'histoire est racontée rétrospectivement par Agathe qui a décidé de se sevrer : elle garde un joint dans une boîte qu'elle regarde tous les soirs sans le fumer. Personnifié (elle s'adresse à lui et le tutoie), l'objet est sensé entretenir sa résolution : "C'est la peur qui me permet de résister, la peur et Quentin, ses souffrances." Car il est arrivé quelque chose de grave à son frère - mais quoi ? En attendant de nous l'apprendre, l'adolescente raconte comment elle est peu à peu tombée dans une spirale infernale, encouragée par "l'impression d'être apaisée, flottante et joyeuse à la fois" chaque fois qu'elle prenait un joint collectif avec Quentin et ses acolytes.

 

Mais rapidement, ce sont les effets néfastes qui prennent le dessus : démotivation, perte de concentration et dépendance qui mèneront au décrochage scolaire et à la désocialisation : "J'avais tout avant et j'ai tout perdu." Le père, au lieu de jouer son rôle d'adulte ("Il aurait dû se fâcher"), minimise la situation ("Ça me rappelle des trucs"). Il faudra donc une catastrophe pour que des responsabilités (et des sanctions) soient enfin prises...

L'interview d'une spécialiste, clairement destinée aux adultes, vient clore l'ouvrage. On y apprend qu'il existe différentes compositions de cannabis, plus ou moins nocives ; que celui-ci, consommé dès l'adolescence et de manière régulière, fait baisser le QI de plusieurs points ; qu'il entraîne une dépendance comme pour le tabac, l'alcool et les substances illicites. Bref ce petit livre peut contribuer à ébranler les idées reçues !

Septembre 2018

sur le même thème
sur le même thème
une autre addiction
une autre addiction

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection 2020-2021
sélection 2020-2021

- Lire et relire -

thriller adulte
thriller adulte