Ma réputation

de Gaël AYMON

J'ai joué à la plus maligne. J'ai laissé enfler toutes ces rumeurs. C'était juste un jeu. Mais c'est peut-être ça être une salope : jouer avec le feu.

Actes Sud junior, 2013, 99 p. (Romans Ado)
Actes Sud junior, 2013, 99 p. (Romans Ado)

Fringues, conversations, soirées pyjama : Laura n'a jamais été à l'aise avec les filles. Alors depuis l'école primaire, elle a pris l'habitude de traîner avec des garçons. Avec Jimmy, Théo et Sofiane, elle s'éclate aux jeux vidéos et discute en toute liberté. Au début les filles se moquaient d'elle, mais maintenant qu'elle est au lycée, beaucoup la détestent, la considérant comme une traîtresse.

 

Alors le jour où la situation dérape avec Sofiane, personne ne cherche à comprendre ce qui s'est véritablement passé, et surtout personne ne prend sa défense. Car Sofiane, qui n'a pas supporté qu'elle rejette son baiser, a entrepris de se venger en ruinant sa réputation : des photos accompagnées de rumeurs ne tardent pas à faire le tour des réseaux sociaux... Accusée de "salope", de "pute", Laura ne tarde pas à se retrouver toute seule...

Mon avis :

Ce roman a le mérite d'aborder un thème grave qui se propage dangereusement dans les milieux adolescents : la diffamation via les réseaux sociaux. Du jour au lendemain, Laura se retrouve exclue de son groupe d'amis et surtout le centre d'un harcèlement collectif qui la plonge dans une solitude totale. Habitée par un mélange de culpabilité et de paranoïa croissante, elle se referme sur elle-même sans chercher à se défendre. Sa situation familiale (ses parents sont divorcés) ne l'encourage pas non plus à se confier à sa mère ou son père.

 

Cependant j'ai trouvé la construction du texte très inégale. Le début est abrupt, on a à peine fait la connaissance de l'héroïne que l'histoire du harcèlement éclate déjà. Du coup la réaction du groupe de copains semble disproportionnée, parce que l'on a pas encore tous les éléments en tête. Tout s'explique à la fin mais l'explication comme le dénouement manquent de crédibilité. Dans la réalité, la situation ne se règlerait pas si facilement.

 

Reste l'entre-deux, le passage où Laura fait la connaissance de Jo(séphine), une exclue comme elle, et celui où elle se rend au musée avec sa mère et tombe sous le charme de la sculpture La mort d'Abel. Deux moments-clés qui seront décisifs dans la suite des événements, mais qui n'ont pas suffi à me donner une vision globalement positive du roman...

Mars 2014

Voir aussi "Tarja" de Jean-Noël Sciarini
Voir aussi "Tarja" de Jean-Noël Sciarini

 

Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
autobiographie
autobiographie