Louis Pasteur contre les loups-garous

Flore VESCO

Les recherches scientifiques avaient cela de merveilleux qu'on ne savait jamais ce qu'on allait découvrir.

Didier Jeunesse, 2016, 213 p.
Didier Jeunesse, 2016, 213 p.

Louis Pasteur, 19 ans, entre comme boursier à l’institution royale Saint-Louis, animé par un seul désir : assouvir sa curiosité pour les sciences.

 

Il est loin d’imaginer que sa première année d’étude va être bouleversée par des meurtres aussi terribles que mystérieux, perpétrés dans l’enceinte même de l’école...

 

Il va mener l’enquête avec la jeune Constance, une pensionnaire intrépide et courageuse. Entre loups-garous et complots, ils useront de vaccins autant que de coups d’épée pour sauver les élèves !

Mon avis :

Louis Pasteur en jeune homme "vigoureux, bien charpenté, bronzé", j'adore !

Ce jour-là, c'est un provincial un peu rustre que les étudiants parisiens voient débarquer. Mais celui que tout le monde désigne de manière méprisante comme "le boursier venu du Jura" se révèle rapidement l'élève le plus brillant de l'institut. Observateur, intelligent et tenace, il se lance d'emblée dans des expérimentations scientifiques si captivantes qu'il en oublie règles et conventions : "Louis était comme chez lui", utilisant deux paillasses à lui tout seul, séchant certains cours pour terminer une expérience, allant jusqu'à s'installer un laboratoire privé dans le grenier du dortoir, qu'il remplit des poules et autres lapins nécessaires à ses tests. Ce passionné à la personnalité atypique dérange ses camarades et professeurs bien pensants mais rien de ce que l'on dit sur lui ne l'atteint, seule compte la science.

 

Le personnage est fascinant et c'est avec grand intérêt que l'on suit son raisonnement expliqué de manière parfaitement claire, d'autant plus que pour ce chercheur en herbe, "la chimie n'est intéressante que si on lui trouve des applications dans la vie quotidienne". Sa première démonstration concerne l'importance de l'hygiène et de la stérilisation dans les soins infirmiers, et là comme ailleurs, Louis doit lutter contre les convictions de son époque. Il prouvera aussi que "les maladies proviennent de minuscules organismes vivants qui pénètrent dans le corps", ce qui est perçu comme "une idée insolite, extravagante, invraisemblable".

 

Les préjugés, Constance connaît. En ce 19e siècle, le quotidien des jeunes filles est fait de "leçons soporifiques et de conversations insipides" : cours de broderie, de bonnes manières ou "l'art d'entretenir une discussion sans monopoliser la parole". Les bâtiments des garçons et des demoiselles sont séparés, mais une mystérieuse affaire de "monstre non identifié" va réunir nos deux rebelles : une nuit par mois, une bête gigantesque éventre ceux qui ont le malheur de se trouver sur son chemin, comme le pauvre concierge. Louis trouve en Constance l'alliée idéale pour mener son investigation scientifique : "Ils se reconnaissaient dans cette ténacité" qui les caractérise. Constance est aussitôt séduite par ce jeune homme singulier (les autres, y compris Octave le préfet à qui elle est sensée se fiancer, sont tellement superficiels !) qui ne se formalise pas de ses entraînements secrets à l'escrime : "Vous êtes une fille, la belle affaire ! Ça ne devrait pas vous empêcher d'exercer vos talents". C'est l'alliance de leurs compétences complémentaires (le vaccin et l'épée) qui leur permettront de vaincre l'ennemi.

 

Qui plus est, cette aventure est servie par une écriture pleine de panache, où l'amour des mots se mêle à l'humour pour nous transmettre le goût des sciences. J'ai beaucoup aimé "la cravate aux reflets nitrate d'argent" du doyen, ou mieux, la scène où Louis prépare le thé : "Il infusa l'eau chaude dans une éprouvette, et servit le breuvage dans des fioles graduées" !.. La dérision est omniprésente, donnant à l'aventure un dynamisme constant. Ce roman, qui brasse plusieurs genres et thématiques, propose une intrigue surprenante que l'on savoure jusqu'à la dernière page !

Septembre 2017

sur le même thème
sur le même thème
rubrique Aventure
rubrique Aventure
rubrique Fantastique
rubrique Fantastique

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte