Le vent te prendra

de Camille BRISSOT

Beaucoup de légendes courent à Crosswind. Certains prétendent que les vents peuvent répondre à toutes les questions que vous leur posez, à condition de savoir les écouter.

Rageot, 2015, 172 p. (in love)
Rageot, 2015, 172 p. (in love)

Locke Wood est écrivain, mais il y a près d'un an qu'il n'a pas écrit une ligne. Pour retrouver l'inspiration, il s'installe dans la ville de Crosswind, dans un appartement tout en haut de la luxueuse Ponden Tower, qu'il loue à un certain Heathcliff.

 

Comme son nom l'indique, Crosswind est réputée pour ses rafales de vent violentes, et en hiver, la ville n'échappe pas à la neige. Un soir qu'il se retrouve obligé de dormir chez Heathcliff à cause du mauvais temps, Locke est réveillé par le vent qui s'engouffre par la vitre brisée de la chambre. Et par le trou surgit la main glacée d'une jeune fille fantôme qui lui agrippe la jambe !.. "Je m'appelle Anna Withens", dit-elle, "Je vous en prie, ouvrez-moi avant que le vent me prenne pour toujours !"

 

Qui est donc cette Anna ? Pourquoi Heathcliff semble-t-il si troublé en apprenant l'incident ? Quelle sombre histoire d'amour cache cet homme mystérieux ? Locke est persuadé qu'Heathcliff peut lui donner matière à une intrigue passionnante !

Mon avis :

Quelle ambiance particulière se dégage de ce roman ! Inspiré des Hauts de Hurlevent, on y retrouve le sombre et torturé personnage de Heathcliff ainsi que l'atmosphère sauvage et inquiétante du livre d'Emily Brontë. Le vent y est traité comme une entité réelle, menaçante, qui entraîne ses "victimes" dans une sorte de léthargie entre mélancolie et folie, conduisant bien souvent à la mort. Une mort de chagrin et de désespoir mêlés qui entretient la légende du terrible Vent Gris...

Et en même temps l'intrigue est ancrée dans un monde actuel, modernisé par rapport au roman anglais, ce qui en fait une histoire tout à fait contemporaine, entre jeux de rivalités et de jalousies, de vengeance et de manipulations, de pouvoir et d'héritage. Deux familles s'y opposent, les Withens et les Ponden, chacune représentée par une tour reliée entre elles par une passerelle. C'est une des particularités (bien trouvée !) de Crosswind : un réseau aérien permet de relier les habitants quand les affres de la météo entraînent la coupure de toute communication. Les personnages sont nombreux et leurs relations imbriquées peuvent perdre un lecteur peu concentré, mais on comprend vite que tout tourne autour de Heathcliff l'enfant adopté qui ne s'est jamais senti l'égal des autres, et surtout de son amour contrarié pour Anna.

Un remake réussi, qui termine par un épilogue dans lequel l'auteur présente une analyse pertinente de l'oeuvre originale et de sa propre adaptation.

Camille Brissot, une plume à suivre !

Mai 2015

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte