Le cirque interdit

roman de Célia FLAUX

L'espace du chapiteau m'apparaît comme un passage entre notre monde et celui de l'imaginaire.

Scrineo, 2019, 253 p.
Scrineo, 2019, 253 p.

Voilà plusieurs années que le pays est gouverné par le Parti Zéro Risque qui a banni toutes les pratiques jugées dangereuses. L'Assurance garantit la sécurité pour tous mais refuse de couvrir les métiers à risques. Le cirque Vazatta, qui fait de la résistance grâce à sa propre compagnie d'assurance, est le dernier existant encore en France.

 

Maria est orpheline. Prenant de court son tuteur, elle a décidé d'arrêter ses études pour prendre un poste de secrétaire dans la troupe Vazatta. En réalité, elle souhaite enquêter sur la mort de ses parents, autrefois voltigeurs dans ce cirque...

 

Mon avis :

Quand le cirque symbolise l'ultime espace de liberté dans un monde hautement sécurisé.

Les explications sont données au compte-goutte dans cette dystopie et il faut beaucoup déduire par soi-même les informations disséminées dans le texte. Celui-ci prend des formes variées : le récit alterne les points de vue de Maria et de Mathieu, et il est entrecoupé d'articles de journal, de lettres ou encore de documents officiels, ce qui donne un certain dynamisme à l'ensemble. On comprend que, suite à l'arrivée au pouvoir du Parti Zéro Risque, une compagnie, l'Assurance, dirigée par un certain Charles d'Astier, a pris le monopole des contrats dans une société où tout risque est banni et les gens constamment surveillés par un "tracker santé". Ceux qui dérogent à la règle (tabac, surpoids...) voient leur cotisation augmenter en conséquence ("Votre indice de masse a augmenté d'environ trois pour cent depuis l'année dernière et votre cotisation prend en compte l'augmentation des risques qui en résultent")... Un système discriminatoire qui fait bondir Alphonse Vazatta, le directeur du dernier cirque de France : "J'ai toujours vécu pleinement et je souhaite que la jeunesse française puisse en faire autant".

 

M. Vazatta vient de recruter une jeune assistante, Maria, qui est un personnage difficile à cerner, plein "de nombreuses zones d'ombres" ("Je me demande sans cesse ce qui te passe par la tête"). Maria semble missionnée par d'Astier mais sa position n'est pas très claire. Est-elle sensée espionner ? Enquêter sur la mort de ses parents ? Cherche-t-elle à se venger ? Qu'est-ce qui relève de sa "mission" et quelle est la part d'investigation personnelle ? Pourquoi d'Astier exerce-t-il du chantage sur elle si elle est sensée travailler pour lui ? Beaucoup de mystères planent autour de l'héroïne que l'on sent habitée de sentiments complexes et contradictoires. La colère se mêle à la souffrance, et une grande fragilité se cache derrière "Miss Glaçon", venue chercher au cœur de ce cirque les réponses qu'elle cherche depuis toujours.

 

Et comme de fait, beaucoup de révélations l'attendent au sein de cette troupe qui va peu à peu l'apprivoiser. Lieu dédié à la fantaisie, le cirque est animé par des artistes passionnés qui s'évertuent à "vendre du rêve" et des sensations fortes dans un monde devenu frileux. Parmi eux, Mathieu, petit-fils d'Alphonse Vazatta, qui cherche encore sa place. Mathieu a l'impression de n'être "qu'un frère parmi d'autres" (ils sont cinq garçons), et s'il prend plaisir à participer au numéro de trapèze familial, son rêve est de devenir clown comme son grand-père. Au départ Mathieu se montre cruel avec Maria dont il doute (à juste titre). Mais "rien ne se déroule comme prévu" et les deux protagonistes vont beaucoup évoluer au fil de l'histoire. Ses découvertes ébranlent les certitudes de Maria, tandis que Mathieu, qui a envie d'exister par lui-même, affirme peu à peu sa personnalité. Tous deux, après bien des émotions et des conflits, finiront par réaliser leur "transformation" ("Je ne vivrai plus caché(e).") et assumeront pleinement leur contribution "au rayonnement culturel de notre pays".

Avril 2019


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte