La grande épopée des Chevaliers de la Table Ronde, tome 2 : Lancelot et Guenièvre

de Sophie LAMOUREUX et Olivier CHARPENTIER (illustrations)

Beau était un être prodigieux qui excellait dans tous les domaines.

Actes sud junior, 2017, 211 p.
Actes sud junior, 2017, 211 p.

 

Dans ce deuxième récit de la Table ronde, on découvre surtout les origines et l'adolescence de Lancelot, élevé par la Dame du Lac et par Merlin.

 

Devenu un homme, Lancelot se rend à Camelot, après de nombreuses épreuves, pour se mettre au service du roi Arthur dont la renommée s'est répandue jusqu'aux plus lointaines contrées.

 

Est-ce le début d'une amitié indéfectible ? Pas sûr, car aux côtés d'Arthur se tient son épouse Guenièvre, la plus belle des reines... 

 

(4e de couverture)

Mon avis :

Je ne suis pas fan des histoires des chevaliers de la Table Ronde, mais ce livre-ci est particulièrement bien écrit ! Constitué de cinquante courts épisodes, le récit est rythmé et l'écriture soignée. La magnifique couverture nous plonge d'emblée dans l'ambiance médiévale, par contre j'ai trouvé les illustrations intérieures de médiocre qualité. On notera au passage quelques beaux hommages à la Bretagne : "Que la petite Bretagne était belle ! Dieu a touché du doigt cette partie du monde".

 

L'histoire remonte à l'enfance de Lancelot et au "triste secret de sa naissance". D'ailleurs son patronyme est à l'origine "Beau Trouvé", ce n'est qu'à l'issue de sa formation qu'il héritera du nom de Lancelot. Son éducation se fait entre art du combat et magie puisqu'il est élevé par Merlin et la Dame du Lac, la fée Viviane. Celle-ci refusera toujours de lui avouer l'identité de son père (et pour cause), ce n'est que bien plus tard que le chevalier découvrira la vérité...

 

On retrouve ensuite tout ce qui caractérise la chevalerie : des questions d'honneur, une fidélité à toute épreuve, des exploits démesurés, de la ruse qui s'oppose à la force et de l'orgueil aussi, notamment au travers du personnage de Keu, le frère du roi Arthur, qui affiche "une assurance sans faille" qui lui jouera bien des tours. Lancelot est "le meilleur chevalier de tous les temps" et il survole littéralement les épreuves qu'on lui impose. A ses côtés, on croise des noms familiers (Yvain, Gauvain) à travers des épisodes célèbres, sans que l'auteur s'appesantisse sur ces faits déjà connus. Et puis bien sûr il y a la belle Guenièvre.

 

Entre le chevalier et la reine, c'est le coup de foudre. Certains épisodes adoptent le point de vue de cette dernière, ce qui apporte un peu de variété au récit. Entre eux naît un amour inconditionnel (Lancelot est si beau et si fort !) mais interdit par la morale... Cependant les circonstances leur permettront de le consommer. J'ai beaucoup aimé le coup de théâtre autour de sa demi-sœur qui lui ressemble comme une jumelle, "la fausse Guenièvre", et qui cherche à usurper sa place ! Ce passage est à la fois plein de tension et d'émotion (on image la détresse de la jeune femme). Heureusement Lancelot est là ("Pour elle il avait abandonné la Table Ronde et ses prodigieuses aventures", "l'amour avant l'honneur"), secondé par ses compagnons aussi dévoués que des frères. Ensemble ils viendront à bout de toutes les traîtrises et pourront enfin envisager de se mettre "au service d'une quête plus grande : celle du Graal. "A suivre"...

Novembre 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte