Au service secret de Marie-Antoinette

de Frédéric LENORMAND

1. L'enquête Du Barry

De La Martinière, 2020, 360 p.
De La Martinière, 2020, 360 p.

 

24 décembre 1770, au château de Versailles. Les diamants de la Comtesse du Barry, dernière favorite de Louis XV, disparaissent tandis que les bijoutiers Boehmer et Bassenge les apportent au Trianon.

 

Quatre ans plus tard. La reine Marie-Antoinette, qui a besoin de financer "certaines activités d'ordre privé", missionne un improbable duo d'enquêteurs, sa modiste Rose Bertin et son coiffeur Léonard Autier, pour œuvrer en toute discrétion, de Paris à Versailles afin de retrouver les précieux bijoux. Depuis, les cadavres s'amoncèlent...

 

 

Mon avis :

Comme dans Voltaire mène l'enquête du même auteur, cette série mêle judicieusement Histoire, enquête et humour. Du fastueux château de Versailles aux quartiers mal famés de Paris, c'est toute une époque qui se reconstitue sous nos yeux. Pour résoudre l'énigme des diamants Du Barry, Rose Bertin et Léonard Autier interrogent tour à tour porteur d'eau et horloger, directrice d'orphelinat et serveuse de taverne, nous embarquant dans divers lieux et milieux.

 

Le duo que forment la modiste et le coiffeur (pardon, "l'artiste capillaire"!) est très drôle, ils n'ont aucun scrupule, se chamaillent tout le temps, se mettent systématiquement en compétition alors qu'ils sont sensés travailler ensemble, et en réalité, se complètent parfaitement! Tous deux sont aussi à l'aise avec les courtisans que dans les quartiers populaires. Je ne connaissais pas le personnage de Léonard mais j'ai déjà lu des ouvrages sur Rose et son attitude m'a semblée en accord avec son caractère bien trempé!

 

Marie-Antoinette ne fait guère d'apparitions mais j'ai aimé la façon dont l'auteur la décrit, loin de l'écervelée pour laquelle certains ont voulu la faire passer ("Mais bien sûr, je ne connais rien à la politique"). Il est question d'un réseau de renseignement que la reine met en place à l'insu de Louis XVI (qui, lui, paraît bien niais), y compris à l'étranger. J'ai aimé l'idée que si elle dépensait autant d'argent pour ses toilettes, comme on a pu lui reprocher, c'était pour se dégager des fonds en vue d'un "cabinet noir", en manigançant des tenues surfacturées avec sa modiste!

Un premier tome qui donne envie de se plonger dans une nouvelle enquête!

 

Patricia Deschamps, février 2021


du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

- Lire et relire -