Apocalypsis : Edo, cavalier rouge

de Eli Esseriam

Apocalypsis est une série de cinq romans. Chacun des quatre premiers correspond à un Cavalier, et se lit indépendamment des autres. Le tome 5 est consacré à leur rencontre, et à l’apocalypse.

Matagot (Nouvel Angle), 2011
Matagot (Nouvel Angle), 2011

Edo Halilović vit depuis huit ans dans une baraque de chantier avec ses parents et son petit frère Anel. Il méprise complètement ses parents, d'origine bosniaque, qui le maintiennent dans cette vie de misère, entre vols et alcool. Mais il adore le petit Anel, avec ses binocles en cul de bouteille et son zozotement, et n'a qu'un seul objectif : l'emmener un jour loin de cet endroit minable.

En attendant, pour survivre, Edo participe à des combats clandestins, grassement payés, au lieu d'aller en cours au lycée. Sa priorité, c'est Anel dont il s'occupe avec amour, et avec qui il a développé un lien très fort. Et justement ce jour-là, Edo sent que Anel ne va pas bien, pas bien du tout. Colère, inquiétude, peur, Edo ressent toutes sortes de sentiments qui le bouleversent. Il se précipite à l'école en moto et trouve son petit frère tout amoché : il s'est bagarré suite à des insultes reçues. Curieusement, au même moment, le ciel qui s'obscurcissait au fur et à mesure qu'Edo s'affolait, éclate brusquement en orage. Coïncidence ?

Edo comprend vite que non. Plusieurs événements vont lui confirmer qu'il a un don pour recevoir et transmettre les émotions, surtout celles qui lui sont familières : la haine et la colère. Ainsi, en fonction de ses humeurs, Edo a une influence sur les éléments naturels, les animaux, et même les gens.


Car Edo n'est pas un adolescent comme les autres. Il est l'un des quatre Cavaliers de l'Apocalypse chargés d'abattre les condamnés le jour de la fin du monde, et aussi de sauver les 144 000 élus...

Mon avis :

Un roman passionnant construit autour d'un personnage à la personnalité captivante. Edo est la colère incarnée, et les scènes où ses émotions se communiquent aux éléments naturels (orage, neige) puis directement à ceux qui l'entourent, sont véritablement impressionnantes ! Plus Edo apprend à découvrir son don et surtout à le manipuler, plus il gagne en prestance. Edo est le cavalier guerrier, sa vie est jonchée d'épisodes violents et impitoyables, et pourtant une grande humanité transparaît en lui, essentiellement à travers la relation très forte avec son petit frère. Après Edo, on a hâte de découvrir les autres Cavaliers de l'Apocalypse !

Février 2013
Février 2013

L'avis de Victor et Rédouane :

Des textes prenants, des intrigues originales, nous classifirons Apocalypsis comme une des meilleures sagas de romans fantastiques que nous ayons lues. Les personnages sont tellement charismatiques que beaucoup de personnes ayant lu ce livre aiment se projeter dans leur peau. Les quatre cavaliers sont très différents mais en même temps liés entre eux. Au fur et à mesure des histoires, on découvre les différentes facettes de leur personnalité. Les volumes sont très bien construits et l'intrigue est très intéressante. On a du mal à quitter le livre une fois celui-ci commencé. Nous avons hâte de lire le dernier tome de la saga (Oméga) pour connaître la fin !

L'avis de Michaël (14 ans, en 3e) :

J'ai tout de suite réussi à entrer dans l'histoire et à m'attacher au personnage. Le caractère d'Edo est différent de celui des autres adolescents de son âge, et son mode de vie aussi. Il joue les gros durs mais au fond il est sympathique. Le roman contient beaucoup d'action et l'intrigue est sans cesse relancée. Par contre la fin est un peu triste. 

J'ai commencé à lire l'histoire de Maximilian mais je n'ai pas accroché. Déjà, je n'ai pas bien compris quel était son pouvoir... et j'ai abandonné la lecture au bout de quelques chapitres.

Février 2016


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte