Apocalypsis : Alice, cavalier blanc

de Eli Esseriam

Apocalypsis est une série de cinq romans. Chacun des quatre premiers correspond à un Cavalier, et se lit indépendamment des autres. Le tome 5 est consacré à leur rencontre, et à l’apocalypse.

Matagot (Nouvel Angle), 2011
Matagot (Nouvel Angle), 2011

 

Alice Naulin, dix-sept ans, est surdouée. Anormalement intelligente même. Son cerveau, véritable encyclopédie universelle, l'isole des autres adolescents de son âge avec lesquels elle ne se sent aucun point commun.

Mais bientôt, des voix dans sa tête et d'étranges visions lui confirment qu'elle est loin d'être une jeune fille normale : elle est l'un des quatre cavaliers de l'Apocalypse, ceux que la Bible décrit comme annonceurs de la fin de notre monde tel que nous le connaissons.


Et cet état lui confère de surprenants pouvoirs, comme celui d'hypnotiser et de manipuler ses camarades, par le simple son de sa voix…

Mon avis :

Le début du roman était prometteur : une héroïne surdouée impressionnante, un thème alléchant mis en valeur par une magnifique couverture d'Aurélien Police... On attend avec impatience la révélation de la destinée incroyable d'Alice, on s'attend à ce que démarre l'action engendrée par l'arrivée imminente de l'Apocalypse !.. Mais les pages défilent et... rien ! Beaucoup de longs monologues d'une jeune fille prétentieuse qui méprise ouvertement ses congénères faute de les comprendre, et beaucoup (trop) de digressions culturelles d'une intellectuelle soporifique.... Seul le personnage de Virgile, qui tente de séduire Alice, apporte un regain d'intérêt à l'histoire. Mais il est rapidement évincé et l'on retombe alors dans un récit quelque peu monotone.

Avril 2012

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

Zoom sur J.-P. Blondel
Zoom sur J.-P. Blondel
Voir le lauréat
Voir le lauréat
recueil de nouvelles
recueil de nouvelles