Alice

roman de David MOITET

Le facteur humain... Imprévisible, volatil, et plus pertinent que n'importe quel moteur de recherche.

Ed. du Rocher, 2019, 168 p.
Ed. du Rocher, 2019, 168 p.

Samantha est inquiète: depuis deux semaines que son meilleur ami Arnaud, surdoué, a intégré l'institut Alice spécialisé dans l'informatique de pointe et le codage d'algorithmes complexes, il ne lui donne plus aucune nouvelle...

 

Déterminée à savoir ce qui se passe, Sam réussit à son tour le test de sélection pour entrer dans l'école, grâce à Alex qui lui souffle la 100e réponse.

 

Dans l'institut, Sam repère rapidement des phénomènes étranges, comme ces curieuses crises de somnambulisme qui touchent ses camarades la nuit...

 

Mon avis :

L'histoire, entre action et suspense, se lit bien. On est emporté par l'enquête autour de l'institut d'informatique Alice aux côtés de Samantha, Arnaud et Alex, trois surdoués aux capacités impressionnantes. Sam, grâce à sa mémoire photographique, est capable de retenir la plus infime information. D'emblée elle est troublée par l'ambiance qui règne dans l'école ("Il se passe de drôles de choses"): "Tout y est plus grand, plus lisse, plus beau et plus inquiétant", bref un peu "trop parfait" pour être réaliste. L'épisode de "la procession d'élèves-robots" m'a rappelé L'école qui n'existait pas de Gudule et Irina, sa compagne de chambre réfrigérante, représente bien le côté austère de l'institut derrière son allure d'école idéale! En plus d'être curieuse, Sam est aussi une jeune fille courageuse et audacieuse, ce qui rend le personnage charismatique. Alex a également un rôle déterminant parce que c'est le seul adulte du trio, ce qui lui confère des connaissances et des moyens que les deux autres n'ont pas (il a déjà travaillé ailleurs et possède une voiture, ce qui les aidera dans leurs investigations). Par contre j'ai trouvé le personnage d'Arnaud effacé ("j'ai l'impression de ne pas être à la hauteur"), pour ne pas dire inutile (il est juste le déclencheur de l'intrigue).

 

Le texte est égrené de références à Alice au pays des merveilles (l'hôtel du Chapelier fou, le manoir des Lapins blancs...) mais je n'ai pas vraiment compris le rapport avec l'oeuvre de Lewis Caroll... On en sait assez peu sur la brillante mais mystérieuse fondatrice de l'institut, à part qu'elle demande à ses élèves de pirater des sites informatiques et s'intéresse au "contrôle de l'information et des énergies renouvelables"... Le roman évoque bien sûr les dangers de l'intelligence artificielle lorsqu'elle est mal employée. Peut-être parce que j'ai lu d'autres romans sur le sujet, à la réflexion plus poussée, j'ai trouvé celui-ci sans surprise. Même si l'héroïne se montre maligne dans la résolution finale (quand les moyens technologiques deviennent dangereux, on revient à des systèmes de communication traditionnels!), la fin est un peu rapide à mon goût. Elle a néanmoins le mérite de faire réaliser à la jeune Sam qui "ne jurait que par le virtuel" que "la vraie vie n'est pas là"!

 

Patricia Deschamps, septembre 2020


Du même auteur

science-fiction
science-fiction
fantasy
fantasy
policier
policier

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

thriller adulte
thriller adulte

- Lire et relire -