A cœurs ouverts

roman de Jessi KIRBY

Bayard, 2018, 336 p.
Bayard, 2018, 336 p.

Emily a perdu l'amour de sa vie dans un accident de voiture et ne parvient pas à faire son deuil. La famille du défunt a accepté le don d'organes. Aux Etats-Unis, le don n'est pas forcément anonyme, tout dépend du choix de chacune des parties. Peu à peu Emily rencontre les receveurs : qui a reçu un poumon, une cornée, un rein, un foie, et enfin le cœur. Elle croit que le deuil sera plus aisé après.

 

Mais le cinquième receveur refuse de rencontrer la famille du donneur, il veut tirer un trait sur ce passé douloureux de malade et culpabilise aussi d'être en vie parce que quelqu'un est mort. Emily enfreint les règles, enquête et finit par trouver l'identité du receveur du cœur. Elle va devant sa boutique juste pour le voir, elle se promet de ne pas lui parler afin de respecter son choix. Cependant les circonstances font qu'elle croise son regard avant de savoir qui il est vraiment, et ensuite il est difficile de revenir en arrière…

L'avis de Catherine, prof doc :

Sans vouloir faire de jeu de mot : premier coup de cœur de l'année !

J'ai entamé cette lecture sans rien savoir de plus précis du roman et de son auteur que ce qu'en dit la 4e de couverture, juste poussée par la curiosité. Quatre heures plus tard, j'avais fini ma lecture… emportée par les mots, je n'ai pas pu faire de pause !

 

L'écriture est simple, sans fioriture, à la première personne du singulier. Simple mais efficace ! L'auteur sait analyser et rendre compte des sentiments contradictoires, du ressenti de chacun face à un même fait, et elle s'est parfaitement documentée sur le sujet (au point que l'on pourrait penser qu'elle l'a vécu).

Les deux personnages principaux, Emily et Tom, sont touchants de véracité. Et les personnages secondaires ne sont pas en reste. Le récit sonne juste, les dialogues sonnent juste. Tout est écrit avec une certaine pudeur malgré que tout soit dit. Le lecteur peut ainsi peser le pour et le contre, se mettre « dans la peau » du receveur comme du donneur : comment réagirais-je dans chaque cas de figure ?

 

Jessi Kirby nous parle de vie, de mort, de maladie, de deuil, de souffrances multiples tant physiques que psychologiques, de résilience… Elle nous écrit que la vie est fragile, le fil ténu peut rompre à tout moment… Alors faut-il se gâcher l'existence ou bien en profiter et faire que chaque jour soit plus beau que le précédent ?

Un excellent roman pour nos ados !

Janvier 2020



Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram !

★ Lire et relire ★

lecture en cours
lecture en cours
roman adulte
roman adulte