Yoko

roman de Jean-Luc MARCASTEL

Comme toujours, dans le chaos ambiant,

l'homme montra plus souvent le pire que le meilleur.

 

Didier jeunesse, 2021, 219 p.
Didier jeunesse, 2021, 219 p.

En 2121, alors que les mégalopoles ultramodernes ne communiquent plus avec les campagnes délaissées, Jal et Lyonh survivent tant bien que mal dans le village malfamé d’Aigues-Mortes.

 

Un jour, ils découvrent une jeune fille endormie dans un caisson électronique échappé d’un accident. Jal décide de la sauver, contre l’avis de Lyonh. C’est le début des embrouilles : celle qu’ils ont décidé d’appeler Yoko possède d’extraordinaires capacités physiques et mentales. Et c’est sûrement pour cela que de dangereux mercenaires sont lancés à sa recherche. Ils vont devoir se battre jusque dans l’arène pour aider la jeune fille amnésique et comprendre qui elle est et d’où elle vient.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

"(...) Yoko Tsuno, l'héroïne d'une vieille bande dessinée" (p.82)
"(...) Yoko Tsuno, l'héroïne d'une vieille bande dessinée" (p.82)

Jean-Luc Marcastel nous plonge dans un futur bien sombre, un monde dévasté par l'Homme à force de surexploitation, de surconsommation et de surproduction de déchets: "A peine la Grande Pandémie était-elle vaincue, que les Etats et les grandes entreprises répétaient les mêmes erreurs qui les avaient menées à la catastrophe". Les inégalités se sont encore creusées et les jeunes héros tentent de survivre au sein des "Bad lands" ("les restes de la vieille France"), dans la ville d'Aigues-Mortes envahie par les marécages où règnent requins-bouledogues, dragons des marais et autres crocodiles aussi agressifs qu'affamés... Je connais cette cité fortifiée pour l'avoir visitée et j'imaginais très bien ce que cela pouvait donner!

 

Au cœur de la "ville flottante" évoluent des personnages hauts en couleur. Lyonh, "l'optimisé", est né de la rencontre entre une humaine et un "félid"; doté des capacités du tigre, il a une force supérieure et des réflexes accrus dont il se sert pour combattre dans l'arène et gagner des "batteries" (la monnaie locale). A l'inverse, Jal est un adolescent discret, sensible et touchant, qui passe son temps à dessiner. Tous deux ont été recueillis par le vieux Mario, "l'Homme médecine de la communauté", qui rassemble chez lui, dans une épave de navire, un maximum de souvenirs liés à la vie d'avant. Leur quotidien consiste essentiellement à échapper aux bandes de paluds qui font la loi dans les environs.

Et voilà qu'ils tombent sur une "princesse orientale" enfermée dans un caisson... Surnommée Yoko, celle-ci révèle peu à peu des pouvoirs surprenants. Mais qui est-elle? Ou plutôt, qu'est-elle? Car on se demande si elle n'a ne serait-ce qu'une part d'humanité... Et dans ce cas, par qui et dans quel but a -t-elle été conçue? On ne le saura pas dans ce tome dont une suite est prévue.

 

Cependant je n'irai pas plus loin dans la série parce que j'ai trouvé que, à trop soigner son décor et ses personnages, l'auteur en oubliait l'intrigue. Il ne se passe pas grand chose, selon moi, dans ce roman qui déploie sur plusieurs pages des scènes qui auraient pu être condensées afin de diversifier l'action.

 

Patricia Deschamps, avril 2021

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

~ Lire et relire ~