Le dernier hiver

roman de Jean-Luc MARCASTEL

Hachette, 2011, 448 p. (Black moon)
Hachette, 2011, 448 p. (Black moon)

En 2035, par -31º C. Depuis des années, le soleil a disparu, remplacé par un Crépuscule glacé et rouge. Un Hiver impitoyable s’est installé, rongeant les terres et figeant les océans. Une armée de pins, la Malesève, gagne chaque jour du terrain, en détruisant tout sur son passage. Les villes tombent en ruines et les humains survivants ont bien du mal à lutter contre l’invasion et le chaos.

 

Johan vit à Aurillac. Il veut rejoindre à tout prix la jeune fille qu’il aime, Léa, partie se réfugier à Bergerac avec ses parents. Il part à l'aventure accompagné de son frère Théo, soldat aguerri, de son ami Khalid, un optimiste philosophe, et de Fanie, son amie d’enfance. 

L'avis de Michaël, 16 ans :

Le début est un peu lent mais à partir du moment où le groupe part, l'action démarre vraiment. L'auteur décrit très bien ce qui arrive aux héros durant l'aventure, il y a même des passages qui font frissonner dans ce roman fantastique limite horreur. Les pins de la Malsève sont animalisés et le parcours est jalonné de créatures monstrueuses. J'ai été fasciné par Corbeau, le double que s'est créé Johan pour ne plus ressentir d'émotions. On a l'impression qu'il y a deux personnes dans le même corps, car lors d'événements tragiques, le visage de Johan se ferme comme s'il devenait aussi insensible qu'un robot et la transformation est impressionnante. Sur la fin par contre, j'ai trouvé un peu lassante l'histoire d'amour, ou plutôt les histoires puisque plusieurs relations sentimentales s'entremêlent. C'est trop, cela semble un peu tiré par les cheveux, de plus on comprend tout avant le dénouement. Malgré tout cela reste un très bon roman d'action avec de bonnes descriptions des paysages et surtout des ambiances.

Février 2018


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- Anaïs vous conseille -