Violette autour du monde

de Stefano TURCONI et Teresa RADICE

1. Ma tête dans les nuages

Je note que la vie te sourit, petite Vermeer... C'est parce que tu souris à la vie. Tu le sais, pas vrai ?

Dargaud, 2015, 41 p.
Dargaud, 2015, 41 p.

Violette Vermeer vit une vie de bohème : ses parents travaillent dans le Cirque de la Lune, dirigé par son oncle Arsène. En escale à Paris, la fillette se dit qu'elle aimerait avoir une vie plus stable, plus normale...

 

Et voilà qu'elle rencontre un curieux bonhomme, Henri de Toulouse-Lautrec, un peintre fuyant les commandes imposées, préférant laisser libre cours à sa créativité.

 

Ensemble, Violette et Henri parcourent la ville, partageant les confidences, chacun faisant découvrir son petit monde à l'autre...

Mon avis :

Une BD pleine de vie, à l'image de son héroïne !

On est d'emblée séduit par le crayonné coloré et la fraîcheur qui se dégage du récit. Sur les traces du célèbre peintre, Violette découvre Paris, notamment le Moulin-Rouge, source d'inspiration pour cet artiste qui "cherche le frémissement de la vie", se démarquant ainsi de ses contemporains impressionnistes, davantage attirés par la nature et sa lumière. Et de la vie, le cirque en regorge ! Cet univers cosmopolite fascine Toulouse-Lautrec, et à travers son regard neuf, Violette va prendre conscience de la chance qu'elle a d'évoluer dans un tel environnement. A part ça, pas vraiment d'intrigue... Mais j'attends de voir le tome suivant, je suppose que le principe de la série est: un album / une ville / une rencontre... A suivre, donc !

Mai 2016

voir d'autres livres sur le même thème
voir d'autres livres sur le même thème

2. La symphonie du nouveau monde

- Tu sens, Violette ? - Quoi ? - Le parfum de l'aventure. On le respire à pleins poumons chaque fois qu'on reprend la route !

Dargaud, 2015, 41 p.
Dargaud, 2015, 41 p.

En escale à New York, le Cirque de la Lune s'apprête à prendre la route du Canada.

 

Mais deux personnes se sont discrètement invitées parmi la troupe... Il y a Hiawatha le jeune Indien flûtiste qui fuit l'oppression. Et Antonin Dvorak, le directeur du conservatoire, qui fuit la pression liée à son métier.

 

Hiawatha et M. Dvorak ont en commun l'amour de la musique... et une certaine sagesse. A leurs côtés, Violette va développer une certaine philosophie de vie qui lui sera bien utile pour venir à bout de son nouveau cheval !

Mon avis :

Antonin Dvorak (1841-1904)
Antonin Dvorak (1841-1904)

Un peu plus d'action dans ce tome 2, d'humour aussi, et toujours ce mélange de poésie et de sagesse !

Comme dans l'album précédent, l'intrigue tourne autour de la rencontre avec une personnalité du 19e siècle. Il s'agit ici du musicien et compositeur pragois Antonin Dvorak, dont l'oeuvre la plus célèbre est La symphonie du nouveau monde, que l'on voit créer dans cette aventure. Petit bonhomme rêveur et solitaire mais grand par sa générosité et son humanité, le personnage Dvorak nous comble de petites phrases fameuses : "C'est quand on a perdu contact avec le monde que l'on commence à se trouver soi-même et à comprendre la valeur de nos relations". La gaieté du graphisme, avec ses couleurs lumineuses, fait de l'ensemble une histoire à la fois poétique et galvanisante.

Mai 2016

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte