Un petit goût de noisette

de VANYDA

Dargaud, 2014, 208 p.
Dargaud, 2014, 208 p.

La petite Éléonore est fascinée par son voisin Corentin. Tous deux se lient d'amitié. Une amitié qu’Éléonore voudrait bien voir évoluer... Mais Corentin a dix-huit ans ! Alors "On reprendra tout ça plus tard", lui dit le jeune homme, "quand le noisetier aura donné des fruits". Et ils plantent ensemble un arbrisseau...

 

Lors d'un séjour en Espagne, Manon retrouve des amis qu'elle avait connus cinq ans plus tôt aux Pays-Bas. Elle tombe (enfin) dans les bras du beau Esteban... sans savoir qu'il a maintenant une petite-amie.


Grâce à une erreur de livraison, Barnabé fait la connaissance de la belle Éléonore. Mais lorsqu'il lui donne un rendez-vous, elle ne répond pas...


Éléonore, souvent sollicitée par les hommes, répond rarement à leurs avances, aucun ne l'attirant vraiment. Mais ce jour-là, elle reçoit un mystérieux colis... contenant des noisettes.

Mon avis :

Corentin
Corentin

Un bel album d'histoires courtes autour d'instantanés de vie amoureuse. Chaque récit tourne autour d'un personnage, à qui l'auteur attribue une couleur, apportant des petites touches vives ça et là dans un ensemble à dominante gris dilué façon aquarelle. Et quand deux personnages se rencontrent, Vanyda associe leurs deux teintes de manière de plus en plus concentrée au fur et à mesure que grandit leur intimité (Aymeric).


Ces histoires amoureuses, de longueur variable (elles vont de une à trente pages), développent un subtile chassé-croisé des personnages : on retrouve par exemple Éléonore plusieurs fois, d'abord petite fille (Corentin) puis jeune femme espiègle (Barnabé) toujours attirée par les hommes plus âgés (Abderrazak). Sa copine Luna que l'on croise prend ensuite la parole pour raconter comment elle a flashé sur Aymeric lors d'un stage à Lyon. On aura également le point de vue de celui-ci dans une autre histoire mais à un moment différent de leur relation. De même Christophe l'étudiant en lettres fait la connaissance de Chloé l'infirmière en venant lire des histoires à une petite fille hospitalisée, que l'on retrouve dans le récit de Christophe. Enfin, on croise plusieurs fois le pauvre Barnabé, le roi des râteaux, qui se fait rejeter par toutes les filles qu'ils tentent de séduire.

Manon
Manon

Car tous ces récits sont en réalité des histoires d'amours impossibles. Dans le premier, Éléonore est trop jeune pour Corentin, même s'il laisse planer la promesse de retrouvailles futures. Manon quant à elle a manqué sa chance : quand elle retrouve Esteban cinq ans plus tard, il est en couple. Cependant plusieurs des protagonistes n'ont aucun scrupule à tromper leur partenaire (Esteban, Aymeric, Chloé) ! Ce qui devient d'ailleurs choquant au bout d'un moment...

L'amour est souvent réduit à des histoires de sexe superficielles où les partenaires changent et s'échangent, où les sentiments se réduisent à des espoirs stériles et des déceptions inévitables... C'est d'ailleurs Barnabé qui a le triste mot de la fin : "C'est quasi impossible de rencontrer quelqu'un hors d'un cercle social...", déplore-t-il, "On te prend tout de suite pour un pervers !". Et l'album se termine sur son inscription à un site de rencontres... laissant au lecteur un arrière-goût d'amertume.

Janvier 2015

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)