Celle que je ne suis pas

de VANYDA

Dargaud, 2008, 192 p.
Dargaud, 2008, 192 p.

Valentine est en classe de 3e3. A la différence de ses copines, expressives et épanouies, c'est une jeune fille timide et effacée qui n'ose pas se confier. Valentine se contente de rêver alors que Julie, Yamina et Emilie aiment délirer, faire ce qui leur plaît... et n'hésitent pas à sortir avec le garçon qui les attire.

 

Mal dans sa peau, Valentine garde au contraire tous ses petits secrets pour elle. Elle n'ose pas avouer qu'elle est amoureuse du beau Félix, ni à ses copines, ni à sa mère avec qui elle entretient une relation distante malgré les efforts de celle-ci. Il faut dire que Félix occupe toutes ses pensées... Mais comment attirer son attention quand on est une fille discrète ?

Mon avis :

Un format sympa pour cette trilogie sur l'adolescence, entre manga et album. Avec ses planches en noir et blanc sans détails graphiques et sa pauvreté en dialogues, la qualité est malheureusement plus proche de la BD japonaise, mais je comprends pourquoi mes jeunes lectrices se jettent toutes dessus !

 

Beaucoup d'adolescentes s'identifient certainement au personnage de Valentine. Complexée, introvertie, l'héroïne envie l'assurance de ses copines et se montre souvent frustrée d'être "l'oubliée" faute d'exprimer aux autres ce qu'elle peut bien penser ou ressentir. Pourtant, les rares fois où elle ose donner son opinion, les autres y adhèrent !

 

Pas véritablement d'intrigue dans ce premier épisode qui retrace le quotidien du petit groupe de collégiennes tout au long de leur année de 3e : amitiés et rivalités, cours et sorties, couples qui se font et se défont... Je me suis un peu ennuyé, mais les élèves y retrouveront avec plaisir des situations qui font écho aux leurs. Bref, un album sans autre prétention que d'être divertissant !

 

Celle que je voudrais être

Dargaud, 2009, 192 p.
Dargaud, 2009, 192 p.

 

C'est la rentrée au lycée. Avec Julie qui a redoublé, Emilie qui est en médico-social et Yamina qui a pris l'option japonais, Valentine est désolée de voir sa petite bande dispersée.

 

Mais finalement, c'est l'occasion pour elle de se détacher de l'influence d'Emilie la délurée et de se rapprocher de la douce Yamina avec qui elle partage la passion des mangas. Et puis il y a aussi Juliette, qu'elle a connue à une fête, grâce à qui elle fait de nouvelles rencontres.

 

Petit à petit, Valentine prend confiance en elle. Elle réussit même à adresser quelques mots à Félix...

Mon avis :

Au début de ce deuxième tome, on retrouve Valentine l'introvertie un brin mélancolique, qui se rapproche des deux autres "boulets" de sa classe afin de ne pas se retrouver seule. Et puis peu à peu, on sent le personnage (enfin) évoluer : la jeune fille commence à se confier à Yamina (c'est plus facile en tête à tête !), renoue avec Mathys son ami d'enfance, intègre le club manga du lycée ainsi que le groupe d'amis de Juliette avec qui elle ose enfin exprimer ses goûts et opinions. Valentine ose même tenir tête à Emilie qui se sert d'elle comme de faire-valoir ! Elle prend de l'assurance et cela fait plaisir à voir !

Celle que je suis

Ca fait des années qu'on me dit ce que je dois faire, comment, et avec qui. Là, au moins, j'ai choisi et pas subi. Et même si c'était peut-être mal choisi, j'assume."

Dargaud, 2011, 190 p.
Dargaud, 2011, 190 p.

 

Dans sa classe de 1ère S, Valentine n'a aucune copine. Et comme Yamina passe son temps avec son petit-ami Michel, la jeune fille se sent bien seule. Alors elle renoue avec Emilie, ainsi qu'avec Julie qui est enfin arrivée au lycée.

 

Il y a aussi le groupe de Juliette, passionné de hip hop, qui va convaincre Valentine de s'inscrire au cours avec eux. Et puis Charles, qui a abandonné sa classe européenne, avec qui elle noue une tendre complicité. Lui fera-t-il oublier Félix ?

 

Découvrez le standard de jazz évoqué dans le récit :

My funny Valentine

Mon avis :

C'est qu'on s'y attache, à cette petite Valentine ! Dans ce dernier épisode, l'adolescente découvre avec étonnement la façon dont les autres la perçoivent : cool, sincère et même mignonne... C'est une révolution ! Valentine comprend que les autres l'apprécient comme elle est et cela l'encourage encore plus à se livrer. Mais c'est finalement l'amour qui lui apportera un épanouissement total.

Même si certains passages restent un peu mélancoliques et que l'intrigue est un peu creuse, c'est une sympathique trilogie et c'est à regret que l'on quitte Valentine !

Janvier 2014

du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte