Transparente

roman de Erik POULET-RENEY

Oskar, 2018, 120 p.
Oskar, 2018, 120 p.

 

Lina-Jane, booktubeuse dynamique sur sa chaîne DayLire, partage sa passion avec Elouen. Tout bascule le jour où elle découvre dans le grenier familial une collection de cadeaux d'anniversaire, reçus depuis sa naissance, et que ses parents ne lui ont jamais remis. Pourquoi? Quel est donc cet expéditeur qui l'aime à distance et en silence? Durant son emploi d'été à la bibliothèque, l'adolescente rencontre Lucia, une vieille lectrice assidue et ancienne artiste de music-hall.

Ensemble, quelle porte secrète vont-elles ouvrir ?

 

(4e de couverture)

Mon avis :

On devine d'emblée qui Lucia représente pour Lina-Jane et là n'est pas l'essentiel de ce petit roman plutôt centré sur les émotions. Le mystère autour du grand-père pose la question des relations familiales et de la nécessité de s'inscrire dans l'histoire de ses aïeuls pour se construire. L'absence de liens entre le grand-père et le père de Lina-Jane remet en question ceux que celui-ci cherche à établir avec sa fille. Il ne sait pas trop comment s'y prendre avec elle et pense même qu'il aurait été plus simple qu'elle soit un garçon. Cependant derrière la maladresse et une certaine incompréhension, c'est bel et bien de la tendresse qui existe entre eux deux.

 

Les trois personnages ont d'ailleurs une certaine pudeur en commun qui fait qu'ils hésitent à s'exprimer malgré leur besoin. Besoin de se confier pour Lucia, besoin de savoir pour Lina-Jane et besoin de comprendre pour son père. L'adolescente a un "caractère provocateur et imprévisible" et une certaine "manie du déguisement" sur sa chaîne Youtube, ce qu'elle partage, sans le savoir, avec son aïeul·e. J'ai trouvé original que, pour une fois, la personne trans soit âgée. Malheureusement le texte n'évoque pas vraiment les étapes qu'elle a traversées ni comment son entourage a perçu cette transformation.

 

La vérité finira par être révélée, sans animosité. Car le but est, selon les personnages, de soulager les blessures de l'enfance, de partir en paix et de prendre conscience de l'héritage familial. Il s'agit aussi d'apprendre à être soi tout en acceptant qui sont les autres, sans jugement.

Patricia Deschamps, décembre 2020


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- Anaïs vous conseille -