Taxonomie de l'amour

roman de Rachael ALLEN

Bayard, 2020, 444 p.
Bayard, 2020, 444 p.

 

Deux choses très importantes se produisent dans la vie de Spencer, l'été de ses treize ans : sa professeur de sciences lui assigne un projet sur la taxonomie, et Hope emménage dans la maison d'à-côté. Spencer sent tout de suite que Hope est spéciale : elle aime escalader les arbres, adore les anecdotes bizarres sur des sujets inutiles, et surtout, elle ne se moque pas de lui et de ses tics moteurs et vocaux, provoqués par son syndrome de La Tourette. Les deux adolescents grandissent ensemble et nouent des liens intenses, oscillant entre amour et amitié.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

J'ai choisi ce livre parce qu'il parle d'une maladie handicapante au quotidien, le syndrome de La Tourette, et de comment se faire aimer malgré tout. Spencer évoque les différents tics qui l'agitent malgré lui (haussement des épaules, reniflements, inclinaison de tête, répétition de mots), notamment dans les situations d'anxiété. Parfois les tics deviennent si violents qu'ils entraînent des courbatures et alors la prise de médicament est inévitable, avec les effets secondaires que cela implique (comme la somnolence). Au collège, Spencer subit bien des moqueries et même le harcèlement de certains garçons ("J'ai l'impression que le monde entier est ligué contre moi").

 

A la maison, il souffre de la préférence évidente de son père (la mère est partie quand il était tout petit) pour son frère aîné Dean, le "fils parfait". Sportif, bon élève, beau gosse, Dean partage avec son père le goût de la chasse et lui file un coup de main à l'occasion au magasin. Dean ne manque pas une occasion de taquiner (voire d'humilier) Spencer, même si leur relation s'améliore avec le temps.

 

L'intrigue s'étale en effet sur plusieurs années (des 13 ans aux 19 ans de Spencer), ce que j'ai trouvé pertinent. On voit ainsi les hauts et les bas de la relation compliquée qu'il entretient avec la belle Hope. Complices dès leur première rencontre, les deux adolescents ne vont pas moins être en désaccord quant à la nature de leur relation: Spencer rêve de devenir le petit ami de Hope... S'il essaiera de s'affirmer en vivant sa vie de son côté (il rejoint l'équipe de lutte, sort avec Jayla), le jeune garçon continue de suivre de loin celle de l'élue de son cœur.

 

Je suppose qu'après bien des épreuves, leurs destinées finiront par se rejoindre. J'ai en effet abandonné ma lecture à la moitié du roman parce que je n'ai pas réussi à m'attacher au héros et que je trouvais beaucoup de longueurs au récit. J'ai déjà lu des histoires de ce genre mais celle-ci n'a malheureusement pas su me toucher.

 

Patricia Deschamps, septembre 2021


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

- A la Une -

- Zoom sur -

 

Roman adulte