Stolen

roman de Pascale PERRIER

Actes Sud junior, 2018, 234 p.
Actes Sud junior, 2018, 234 p.

En Australie, jusque dans les années 1970, des enfants aborigènes ont été retirés à leur famille pour être confiés à des BlancsJoshua, quinze ans, est l'un d'eux. Métis, il a grandi, parfaitement assimilé, dans l'ignorance de ses racines.

 

Son univers est bouleversé le jour où surgit Ruby, sa sœur de sang, qui, elle, a subi la brutalité des foyers. "Abo", il est, et cette révélation est comme une claque, un ouragan. Mais a-t-il envie de connaître sa "vraie" famille, ses origines? Prisonnier des préjugés accolés à la minorité (pauvreté, violence, alcool), Joshua se lance cependant dans une quête de vérité qui l'emmènera dans l'Outback et sa terre rouge.

Mon avis :

La quête d'identité d'un adolescent tiraillé entre sa vie actuelle et ses origines aborigènes.

Contrairement à sa sœur Ruby qui a grandi en foyer d'accueil, Joshua n'a rien à gagner à engager des recherches sur ses parents biologiques: il vit dans une famille aimante, aisée, réussit scolairement et a même une petite amie, Isabella. Sa couleur de peau n'étant pas très foncée, personne n'a jamais soupçonné son sang "Abo" - lui-même se considère "comme un Blanc un peu bronzé. Même si je sais, au fond de moi, que ce n'est pas vrai". Mais au contact de Ruby, les choses changent imperceptiblement.

 

Tout d'abord Joshua remarque que la réaction des gens est différente lorsqu'il se promène en compagnie de sa sœur: avec Isabella, il passe inaperçu; avec Ruby, les gens les regardent de travers. Le jeune homme se trouve confronté au racisme ambiant, découvre les préjugés liés aux Aborigènes, considérés systématiquement comme des faignants et des incapables, se complaisant dans leur misérable existence ("de la racaille"). Il comprend mieux la hargne de son aînée "qui en a vu de toutes les couleurs et qui doit batailler pour survivre". Le roman adopte alternativement le point de vue des différents protagonistes et il est intéressant de s'immerger dans chacun des états d'esprit.

 

Si Ruby est pleine de colère, Isabella se sent écartelée entre son petit ami qu'elle veut soutenir dans ses démarches et son père raciste qui travaille au Service de l'aide à l'enfance par qui transitent les enfants aborigènes volés à leur famille... De même que Margaret, la mère adoptive de Joshua, qui craint de voir son fils lui échapper mais comprend son besoin d'en savoir plus.

"Je me demande ce que je serais devenu si j'étais resté avec eux", s'interroge Joshua. "Comment grandit-on dans un autre cadre? Reste-t-on le même?". A l'issue d'un road trip sur les terres arides de ses ancêtres, Joshua n'en aura guère appris plus: cette culture qui lui est inconnue, il ne l'aura qu'effleurée. Mais cette parenthèse "qui se voulait lien entre le passé et le présent" lui aura permis de se rapprocher de sa sœur (et d'un certain William...) et de "faire la jonction entre deux mondes".

Octobre 2019

voir aussi "L'Apache aux yeux bleus" de Christel Mouchard
voir aussi "L'Apache aux yeux bleus" de Christel Mouchard

 

Un 2e conseil lecture pour 1 clic de plus !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte