Peau d'Âne

conte de Charles PERRAULT (1628-1703)

source image : Wikipedia
source image : Wikipedia

Un homme de convictions

Charles Perrault naît en 1628 dans une famille bourgeoise. C'est un élève brillant, décidé à penser par lui-même. Lorsque son maître de philosophie lui reproche d'avoir osé lire et défendre l'ouvrage d'un auteur nouveau, Descartes, il quitte la classe et continue d'apprendre seul, suivant ses désirs.

 

Un homme de cour

Devenu avocat, Perrault n'exerce pas longtemps ce métier. Grâce au soutien de Colbert, le Premier ministre, il contribue pendant vingt ans à la politique artistique et littéraire de Louis XIV. Puis il se retire de la vie publique.

 

Un auteur de contes célèbres

Perrault se consacre alors à l'éducation de ses enfants et à l'écriture. Il décide notamment de mettre en forme des contes de la tradition orale. Il publie ainsi en 1697 Les Contes de ma mère l'Oye, un recueil de huit contes qui deviendra un classique de la littérature.

Texte : Edition Hatier ci-dessous

Hatier, 2017, 127 p.
Hatier, 2017, 127 p.

Une reine sur le point de mourir fait promettre au roi de n’épouser qu’une femme plus belle qu’elle. Dans tout le royaume, une seule personne peut se prévaloir d’une telle beauté : sa propre fille. La princesse est désemparée par la demande en mariage de son père, à qui elle ne peut désobéir. Elle prend donc conseil auprès de sa marraine-fée qui lui souffle d'imposer au roi des défis impossibles à relever. Mais contre toute attente, elle réussit à obtenir les robes extraordinaires qu'elle a demandées. Le roi accepte même de tuer l'âne qui est la source de toute sa richesse. Cachée sous la peau malodorante de la bête, la princesse n'a plus qu'une solution: s'enfuir...

Mon avis :

voir la bande annonce du film de Jacques Demy (1970)
voir la bande annonce du film de Jacques Demy (1970)

Parce que la lecture de ce conte est recommandée en 6e dans le cadre de la séquence sur "Le monstre, aux limites de l'humain", j'étais curieuse de le redécouvrir. Première surprise: il est écrit en vers! Entre la syntaxe de l'époque (XVIIe siècle), le vocabulaire et les rimes, le texte originel me semble difficile à appréhender pour les jeunes. D'autre part se trouve à l'origine de l'intrigue un sacré tabou: l'inceste. Le roi est en effet prêt à tout pour épouser sa fille... Même s'il finira par reconnaître son "désir criminel", son "odieuse flamme". En filigrane de l'histoire, on décèle ici et là une certaine critique de la cour et de sa superficialité, ainsi qu'une condamnation du paraître: derrière la "souillon" qu'est Peau d'Âne se cache une sublime princesse. Les qualificatifs employés semblent d'ailleurs un peu excessifs et les descriptions du conte, tout comme le ton du film de Jacques Demy, un peu mièvres. La partie consacrée à celui-ci n'a d'intérêt que pour une étude comparative des deux œuvres.

La dernière partie de l'ouvrage propose la version orientalisée du conte par l'écrivain marocain Tahar Ben Jelloun, issue de son recueil Mes contes de Perrault. Les patronymes (la reine Sundouce, la princesse Sharazade, la fée Chemsi, le prince Amine...), les lieux (harem, mosquée), les coutumes, apportent un cadre exotique à l'histoire qui est par ailleurs plus développée. Si les péripéties restent les mêmes (les trois robes, la bague), l'auteur apporte un caractère religieux fort à l'ensemble mais aussi une touche de féminisme à la fin ("Le monde entier vit en elle le moyen de sortir le pays du conservatisme et de l'arriération"): avec Sharazade, c'est une nouvelle manière de gouverner, plus altruiste, qui émerge.

Cette édition constitue un outil complet pour aborder le conte en classe.

 

Patricia Deschamps, septembre 2020

Ecoutez-moi vous raconter "La Barbe bleue", du même auteur
Ecoutez-moi vous raconter "La Barbe bleue", du même auteur


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

thriller adulte
thriller adulte

- Lire et relire -