Panique dans la mythologie : L'odyssée d'Hugo

de Fabien CLAVEL

C'est peut-être une blague. Ou alors le Louvre a construit une espèce de parc d'attractions, un "Louvreland" qui reprend le décor des Enfers. En tout cas, si c'est faux, c'est drôlement bien imité.

Rageot, 2016, 145 p.
Rageot, 2016, 145 p.

Hugo est l'un des rares collégiens de 5e à parler couramment le grec ancien... Tout le monde n'a pas un père enseignant d'histoire et de littérature gréco-latine à la Sorbonne !

 

Lors d'une énième visite imposée au musée du Louvre, le garçon voit le personnage d'Ulysse disparaître d'un vase grec sous ses yeux... Et dans le sous-sol du musée, il découvre une immense pyramide noire... Une fois à l'intérieur, Hugo chute... et se retrouve projeté en pleine Antiquité grecque, dans les Enfers, le monde des morts dirigé par le dieu Hadès !

 

Celui-ci lui confie la périlleuse mission de retrouver Ulysse... Hugo sera secondé par la propre fille d'Hadès, Blanche.

Mon avis :

Une plongée didactique dans la mythologie grecque.

L'idée de départ est séduisante : en partant sur les traces d'Ulysse, Hugo et Blanche proposent un condensé de l'Odyssée accessible à tous. Cependant, dans la première moitié du livre, les épisodes s'enchaînent platement, autour de deux jeunes héros manquant quelque peu d'épaisseur : c'est un résumé honnête mais ennuyeux d'Homère.

 

La seconde moitié captive davantage. L'auteur s'y réapproprie cette fois certains personnages/monstres et épisodes du voyage d'Ulysse (les lotos, les sirènes, Circé la magicienne, Scylla...) pour imaginer de nouvelles péripéties. Certains passages ne sont pas dénués d'humour : "Hugo voit Blanche décocher un coup de pied au cochon [en réalité : Ulysse] qui détale dans un couinement aigu. Il est choqué qu'on traite un héros de cette manière" ! D'autant plus que pour le jeune garçon, Ulysse est son idole, il l'admire comme certains vénèrent les footballeurs ou les stars du show-biz : "Tétanisé, Hugo est trop ému pour parler. Il lui demanderait un autographe s'il osait"! Enfin, il est attendrissant en amoureux timide de la jolie Blanche, qui elle, au contraire, respire la confiance et l'autorité : elle est "la fille d'un dieu" tout de même ! Elle a cependant besoin de son compagnon qui, seul, connaît la version définitive des mythes tels qu'ils nous ont été transmis : "Tu es le Mythoplaste, le correcteur de mythes. (...) Si on échoue, le temps sera modifié en profondeur. Des parties entières du monde que tu connais pourraient disparaître." Quelle pression pour le jeune héros!

 

Les illustrations, nombreuses, sont de piètre qualité mais aident à visualiser et mémoriser les étapes-clés du voyage d'Ulysse. Par contre je me suis demandé plus d'une fois si cette aventure était bien la première, car le texte fait souvent référence à d'autres "fois" sans pour autant apporter de précisions : "On a déjà fait ça ensemble des dizaines de fois !", "Encore toi !" dit Médée à Hugo, "Elle finit toujours par s'en sortir. L'essentiel est qu'on en soit débarrassés pour cette fois"..?Il est vrai que "les histoires mythologiques ne s'arrêtent jamais vraiment", d'ailleurs l'éditeur a publié un deuxième titre simultanément, Hugo contre le Minotaure, et d'autres récits semblent prévus.

Octobre 2016

Panique dans la mythologie : Hugo contre le Minotaure

Super ! Je suis aux Enfers !

Rageot, 2016, 150 p.
Rageot, 2016, 150 p.

 

Hugo a découvert dans le sous-sol du musée du Louvre un passage temporel qui communique avec les Enfers grecs.

 

Quand il observe sur un vase antique que Thésée disparaît du Labyrinthe, il rejoint son amie Blanche, la fille d'Hadès. Elle lui confirme que le célèbre héros n'est pas ressorti du Labyrinthe où il est allé défier le Minotaure.

 

Suspectant une nouvelle intervention de la magicienne Médée, Hugo et Blanche font voile vers la Crète et le palais de Knossos à la recherche de Thésée...

 

Texte : service de presse

Mon avis :

Nettement moins monotone que le premier, ce nouvel épisode propose une véritable revisite du mythe de Thésée contre le Minotaure. Cette fois les personnages, que l'on connaît figés dans les livres, prennent vie sous nos yeux, habités d'une personnalité propre et surtout, d'un libre-arbitre qui les fait souvent dévier de l'histoire originelle ! Thésée a des allures de "surfeur", de "frimeur macho" et arrogant qui "s'attribue tous les mérites" : "Tu as raison, son comportement est décevant", avoue Hugo à Blanche, "On ne devrait jamais rencontrer ses idoles..." Bel humour ! Digonos, lui, se révèle très indiscipliné, ne cautionnant pas, justement, le comportement de son compagnon : "Digonos paraît hésiter avant d'accepter la mission. Hugo est surpris qu'il ne montre pas plus de respect à celui qui est destiné à devenir son roi." Mais le jeune homme est en réalité beaucoup plus sincère et authentique qu'il n'y paraît... Car l'intrigue réserve bien des rebondissements !

 

Mais le plus sympathique, c'est de voir la psychologie du jeune Hugo s'étoffer. Incompris et solitaire dans la vraie vie, "il n'a pas l'habitude qu'on s'intéresse à son sort", entre une mère absente, un père obnubilé par la culture gréco-latine et des camarades de classe qui se moquent de ses connaissances encyclopédiques : "ma vie n'est pas toujours amusante à mon époque"... Plongé dans la mythologie, il s'épanouit, savourant l'aventure, son rôle valorisant de mythoplaste... et la présence de la jolie Blanche à ses côtés ! Son émerveillement pour ce monde disparu qui renaît sous ses yeux est communicatif : "Hugo est ému à l'idée de découvrir le véritable Labyrinthe", de rencontrer son architecte, Dédale ; de voir les monuments tels qu'ils étaient à l'origine ("A mon époque, on a l'impression que toute l'Antiquité ne connaissait pas la couleur parce que la peinture a disparu avec le temps.", "c'est du bois ! Pas étonnant qu'on n'en est rien gardé.") Bref, "c'est quelque chose de contempler l'original !"

Ainsi, les chapitres, courts et abondamment illustrés, défilent plaisamment et on retrouverait volontiers Hugo dans une nouvelle aventure !

Octobre 2016

Sur le même thème


Panique dans la mythologie : Hugo et le cheval de Troie

Hugo : - Je ne veux pas te spoiler cet épisode !

Blanche : - Tu fais le malin parce que tu connais les mythes à l'avance, contrairement à moi.

Rageot, 2017, 150 p.
Rageot, 2017, 150 p.

 

Quand son amie Blanche lui apprend que le cheval de Troie n'est jamais entré dans la ville, Hugo décide d’intervenir.

Plongé en pleine guerre de Troie, il découvre en effet le campement grec vide et le champ de bataille déserté... Devant les remparts de la ville se dresse le cheval de bois. Ulysse et ses hommes sont-ils à l'intérieur ? Si c'est le cas, le temps presse ! Ils ne vont pas tenir longtemps enfermés. Mais pourquoi les Troyens refusent-ils cette offrande ? Aidé du carnet de notes, Hugo et Blanche remontent le fil du mythe...

 

Mon avis :

Je ne sais pas si c'est parce que j'ai relu le mythe récemment, mais je n'ai pas vraiment accroché à cette histoire. En déroulant l'écheveau du mythe, l'auteur fait réaliser toute sa complexité ("Il existe de nombreuses prophéties qui annoncent la chute de Troie. Cependant plusieurs conditions doivent être remplies pour que la ville soit prise. Ce sont les fata Troiana.") et on se perd un peu dans les péripéties imbriquées, d'autant plus qu'elles font intervenir de nombreux personnages. Heureusement le texte ne manque pas d'humour, les deux ados aimant bien se taquiner : "- Fais attention à ton accent, murmure Blanche. - Qu'est-ce qu'il a encore, mon accent ? - Même si tout le monde parle grec ici, tu as gardé un côté athénien snob." L'aventure se lit avec facilité, mais sans surprise. En fait la série n'aide pas vraiment à mémoriser les grands mythes grecs, le (rare) public visé est plutôt, à l'image de Hugo, celui qui les maîtrise suffisamment pour s'amuser de la revisite.

Mars 2018

sur le même thème
sur le même thème
du même auteur
du même auteur

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte