Nelson Mandela, humble serviteur de son peuple

de Philippe BARBEAU

Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J'ai lutté contre la domination blanche et j'ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans la quelle tous vivraient en harmonie avec des chances égales. J'espère vivre assez longtemps pour l'atteindre. Mais si cela est nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir.

Oskar, 2010, 107 p. (Histoire & Société)
Oskar, 2010, 107 p. (Histoire & Société)

 

11 février 1990, le Cap (Afrique du Sud).

Nelson Mandela vient de passer vingt-sept ans en prison parce qu'il défend les droits des Noirs et lutte contre le régime de l'apartheid. Enfin libre, il se souvient comment tout a commencé :

 

A la mort de son père, Nelson est adopté par un riche régent qui lui donne la même éducation qu'à son propre fils. Pendant ses études d'avocat, le jeune homme comprend que les Blancs ont divisé le peuple noir dont les différentes ethnies ne se mélangent même plus. Il constate que les Noirs se comportent comme un peuple conquis, soumis, alors que parfois certains Noirs traitent d'égal à égal avec les Blancs. Il observe aussi l'importance de l'action de masse pour faire aboutir des revendications. Convaincu qu'il faut se battre pour renverser la suprématie blanche, Nelson décide de se lancer dans la politique en adhérant à l'ANC ("Congrès national africain")...

Mon avis :

Le parcours de Mandela est dense et empreint de politique, et l'auteur n'a pu éviter dans son texte les nombreux sigles, vocabulaire afrikaans et autres notes de bas de page, ce qui rend la lecture un peu laborieuse. La situation du pays n'est pas simple, et puis Mandela croise beaucoup de personnes sur son chemin sans que l'on ait toujours le temps de mémoriser leurs noms et leurs rôles... Le début est donc un condensé à la fois indigeste et expédié.

 

La seconde moitié du livre (les années d'emprisonnement) est plus agréable à lire. On apprend que même en prison, les hommes sont traités différemment en fonction de leur origine ethnique (les Indiens étant considérés comme supérieurs aux Noirs) ! On y découvre toute l'ampleur de la force morale de Mandela : son courage, son optimisme à toute épreuve, son caractère affable, en font un leader naturel et charismatique. En tant qu'avocat, il est également un excellent négociateur. Il en faut de la diplomatie pour parlementer avec le président De Klerk sans être pris pour un traître par les membres de l'ANC ! Et puis l'on prend conscience de tout ce que Mandela a dû sacrifier dans son combat, notamment sa propre famille : "Tu es le père de tout notre peuple, mais tu n'as jamais eu le temps d'être un père pour moi", lui reproche sa fille...


Enfin arrive la consécration pour celui qui devient le premier Président noir d'Afrique du Sud. Mais rien n'est terminé, au contraire, il faut maintenant construire l'unité du pays. La biographie se termine en 1999 lorsque Mandela se retire de la scène politique officielle à la fin de son mandat. Le dossier documentaire en fin d'ouvrage revient sur les origines de l'apartheid : la colonisation du pays par les Néerlandais en 1652, suivi d'un historique des lois ségrégationnistes. On y trouve également la "charte de la liberté" rédigée par l'ANC en 1955.

Un sujet ardu mais indispensable à connaître !

Novembre 2014

voir d'autres livres sur les discriminations raciales
voir d'autres livres sur les discriminations raciales

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille (BD)
Anaïs vous conseille (BD)
livre adulte
livre adulte