Meurtre en Mésopotamie

roman policier d'Agatha CHRISTIE (1936)

"Bismillahi ar rahman ar rahim.- Au nom d'Allah, le Compatissant et le Miséricordieux." Telle est la phrase rituelle qu'on répète ici avant de se mettre en voyage.

 

Quoi de plus dépaysant pour une jeune infirmière qu'un chantier de fouilles en Irak, au milieu d'une équipe d'archéologues installée loin de tout ? Et quelle mission singulière que d'avoir à veiller sur la belle Mrs Leidner, en proie à des hallucinations et des terreurs diverses...

Miss Leatheran va tâcher de s'acquitter au mieux de ses fonctions. Mais, de visages terrifiants paraissant à la fenêtre en menaçantes lettres anonymes, les angoisses de Mrs Leidner vont finir par l'étreindre à son tour.

Et lorsque cette dernière sera assassinée, Amy aura le rare privilège d'assister de près à une enquête de l'illustre Hercule Poirot...

Mon avis :

Pour cette première relecture d'Agatha Christie de l'année, j'avais envie de dépaysement, d'où le choix de cette enquête se déroulant sur un chantier de fouilles en Irak. Le récit est raconté du point de vue de la jeune infirmière, Amy Leatheran, fraîchement recrutée pour s'occuper de Mrs Leidner dont les crises nerveuses créent une certaine tension au sein de l'équipe.

"Le charme de l'Orient" opère rapidement à travers la description des uns et des autres: archéologues, architecte, photographe, traducteur... Chaque métier contribue à la "couleur locale". Par contre j'ai trouvé l'intrigue longue à démarrer. Même après le meurtre de Mrs Leidner et l'arrivée d'Hercule Poirot, l'histoire traîne, le détective passant un certain temps à écarter les soupçons des "boys" locaux pour convaincre de ce que l'on sait déjà: l'assassin fait partie des membres de l'expédition.

 

Par la suite, j'ai trouvé sympa que Poirot prenne Amy comme assistante pour tester certaines de ses théories, même si bien sûr, il ne dévoile jamais le fond de sa pensée. Pour lui, "l'énigme réside dans la compréhension absolue du caractère de la victime" et il lui faudra remonter dans le passé de Mrs Leidner tout en analysant les données sur place (plan à l'appui) pour résoudre le fin mot de l'affaire.

Ce roman policier n'est pas, selon moi, parmi les meilleurs de la reine du crime, mais elle a su parfaitement rendre l'ambiance qu'elle a connue en suivant son second mari dans ses pérégrinations.

Patricia Deschamps, janvier 2023


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

Lire et relire