Marie-Anne, fille du roi

d'Anne-Marie DESPLAT-DUC

1 - Premier bal à Versailles

J'avais très envie de vous parler des débuts de Versailles : l'aménagement du château, des jardins, des fontaines, l'installation de la famille royale, de la cour ; et de vous montrer un Louis XIV jeune, débordant d'activités, aimant la chasse, la danse, le théâtre et les fêtes.

Cette série débute en 1674. C'est une petite princesse, Marie-Anne de Bourbon, précieux témoin de l'Histoire, qui sera notre guide.

A.-M. Desplat-Duc

Flammarion, 2013, 157 p.
Flammarion, 2013, 157 p.

 

Marie-Anne est élevée avec son petit frère Louis par Mme Colbert au palais Brion, tout près de Versailles. Quelques fois elle reçoit la visite de sa mère, Louise de la Vallière, ainsi que du roi Louis XIV en personne. De son père, elle ne sait rien.

 

Mais un jour, sa mère lui annonce que si Louis XIV lui fait ainsi l'honneur de sa présence, c'est parce qu'elle est... sa fille ! Celui-ci lui a d'ailleurs donné le titre de Mlle de Blois et souhaite qu'elle vive désormais près de lui.

 

Ainsi, après maints cours de chant, de danse et de bienséance, Marie-Anne fait son entrée à la cour de Versailles...

Mon avis :

Anne-Marie Desplat-Duc, quelle formidable conteuse ! Après Les colombes du Roi-Soleil (adapté en bande dessinée), elle nous livre une nouvelle série sur la même thématique mais autour d'une héroïne plus jeune (Marie-Anne a huit ans), inspirée d'un authentique personnage historique.


On suit les passionnants débuts de la jeune princesse dans un Versailles encore en construction - d'ailleurs la cour migre de temps à autre au vieux château de St-Germain pour ses festivités. Marie-Anne a l'émerveillement de l'enfance, elle s'extasie devant le travail des peintres et des jardiniers, et compte bien profiter des divertissements proposés. Et nous la suivons de découverte en distraction, savourant ici un morceau de Lully, là un trompe-l’œil de Le Brun, une pièce de Racine, un bosquet de Le Nôtre ou encore le fastueux carnaval masqué.


Marie-Anne, par sa repartie et sa grâce, se lie facilement d'amitié avec les grands de la cour, comme le dauphin héritier de Louis XIV (qui a alors treize ans), sa mère espagnole la reine Marie-Thérèse, et l'incontournable favorite Mme de Montespan qui a pris la place de sa propre mère dans le cœur du roi... Et la jeune princesse va découvrir un autre aspect, nettement moins reluisant, de Versailles : les conventions et les faux-semblants, les ragots et les traîtrises... Pour Marie-Anne, le dauphin est comme son frère, sauf qu'en ce qui le concerne "la reine est sa mère et cela fait une grande différence"... Autrement dit : chacun à sa place ! D'ailleurs la petite fille ne comprend pas qu'on ait refusé à sa meilleure amie, la fille de Mme Colbert, ne la suivre au château... Et pourquoi sa mère doit faire bonne mine à sa rivale la Montespan ! C'est "l'étiquette" et il n'est pas si simple de vivre à la cour !


L'intrigue n'est pas en reste, offrant quelques rebondissements sympathiques. L'ensemble est très fluide et facile à lire, et le livre défile à toute vitesse ! Un excellent petit roman historique à recommander aux amateurs du genre !

Septembre 2014

2. Un traître à Versailles

Ah, mon ami, vous apprendrez qu'à Versailles les murs, les bosquets, les statues même ont des yeux et des oreilles, et lorsque l'on pense être seul, on ne l'est point.

Flammarion, 2014, 155 p.
Flammarion, 2014, 155 p.

Comme leur mère a quitté la cour pour entrer au Carmel et que Louis XIV est parti à la guerre en Franche-Comté, Marie-Anne et son petit frère Louis se sentent abandonnés dans ce Versailles déserté. Seuls avec leurs gouvernantes, ils cherchent à tromper l'ennui dans l'immense propriété en travaux.

 

Alors que les deux enfants jouent dans le labyrinthe, Marie-Anne surprend une inquiétante conversation entre une dame et un gentilhomme: "Le chevalier de Rohan complote pour renverser la monarchie" !

 

La vie du roi est en danger, Marie-Anne en est persuadée ! Il faut agir, et vite ! Mais à qui livrer ce secret s'il n'y a personne au château ?

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver la jeune Marie-Anne de Blois ! Je l'ai trouvée particulièrement touchante dans ce deuxième tome. D'une part parce qu'elle est malheureuse d'être loin de ses parents. Sa mère lui manque. Au château déserté, le maigre personnel ne la reconnaît pas et elle sent peser sur elle son statut de "bâtarde". Heureusement que son frère Louis est fier de clamer partout qu'il a du sang royal ! Le petit garçon, plein de vie, sait comment redonner le sourire à sa sœur, même si elle en a la responsabilité. Et c'est bien ce qui ressort le plus dans ce roman : on sent que Marie-Anne sort de l'enfance et de son innocence, qu'elle est de plus en plus préoccupée par des inquiétudes d'adultes.

 

L'histoire du complot permet à l'auteur de développer une (modeste) intrigue tout en glissant des connaissances sur le monde de Versailles. Car le texte abonde en informations historiques : on apprend mille et un détails sur le quotidien au 17e siècle, les personnalités de l'époque, les grands travaux de décoration du château ainsi que la mise en place des divertissements royaux. On croise à nouveau les personnages de Le Brun et de Charles Perrault, auxquels s'ajoutent un sympathique gondolier italien rencontré aux abords du Grand Canal, et un vaillant mousquetaire qui offre sa protection à l'héroïne.

 

C'est frais, c'est fluide, c'est vivant, bref très agréable à lire !

Mai 2016

voir d'autres livres sur Versailles
voir d'autres livres sur Versailles

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
thriller adulte
thriller adulte