Magnus Million et le dortoir des cauchemars

roman de Jean-Philippe ARROU-VIGNOD

Gallimard jeunesse, 2011
Gallimard jeunesse, 2011

A 14 ans, Magnus est très très fort et très très grand pour son âge, et très très riche aussi car il est le fils de Richard Million, l'un des hommes les plus puissants du grand-duché de Sillyrie : la quasi-totalité des usines de la ville de Friecke lui appartient, ainsi qu'un certain nombre d'entreprises. Depuis la mort de sa mère, Magnus vit seul avec son père dans une énorme maison de 43 chambres de la très chic Ville Haute. Ils ne se croisent que rarement. Alors en réalité, le jeune garçon est du genre plutôt timide et même un brin froussard.

Ce jour-là, la grande hantise de Magnus est d'arriver en retard au lycée des sciences de Friecke. Malgré ses douze réveils, il s'est en effet rendormi ! Il est vrai que le garçon est atteint de narcolepsie, une maladie qui déclenche le sommeil à n'importe quel moment. En désespoir de cause, il décide d'utiliser le Dragon, un toboggan géant qui l'amène au lycée pile à l'heure... mais en explosant la fenêtre de la classe !

Convoqué par le terrible proviseur, Magnus est sanctionné de... 1 341 heures de retenue ! Ce qui représente plus de 7h par jour... Autrement dit, le voilà obligé de s'installer dans le sinistre dortoir des punitions. Dès le premier soir, Magnus est malmené par les Ultras, une bande d'orphelins issus des quartiers pauvres de la Ville Basse, et dirigée par Anton Spit surnommé le Crachat. Avec lui, Magnus va faire d'étranges découvertes dans le lycée...

A commencer par cette livraison de grosses bonbonnes métalliques effectuée à la demande du chancelier lui-même... Chancelier qui a ordonné au proviseur d'exécuter "la phase 2" à partir de la "liste"... Pourquoi certains élèves sont-ils mis en quarantaine suite à sa visite ?
Et puis il y a cet inquiétant Cerbère, le chien à trois têtes du cauchemar de Magnus que le Crachat prétend avoir véritablement vu...

L'avis de Michaël (élève de 6e) :

C'est un bon mélange de fantastique et d'aventure. Magnus ne ressemble pas du tout à un héros, mais il va le devenir au fil de l'histoire. Il a du courage pour arriver à soutenir les amis qu'il se fait dans le dortoir des punitions et dans la Ville Basse, surtout que lui vient de la Haute avec son père qui est très riche. Mais Magnus ne veut pas devenir comme lui... Et puis il y a le gaz émeraude qui fait revenir des personnages de livres, et aussi des morts, cela crée de l'action (comme des poursuites) et du suspense aussi. Ce livre était génial, je l'ai dévoré !

 

Mon avis :

Une atmosphère peu originale, entre Harry Potter (pour la vie en internat) et La guerre des boutons (pour les castagnes)... Un style ampoulé un peu vieillot qui risque de rebuter les élèves... Et une intrigue longue à démarrer... J.-P. Arrou-Vignod a voulu changer de style, mais ce n'est pas une réussite...

Patricia Deschamps, août 2012

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram, Youtube !

sélection thématique
sélection thématique

- Adulte -

bande dessinée
bande dessinée

- Lire et relire -