Lola et la machine à laver le temps

Rolland AUDA et Maurèen POIGNONEC (illustratrice)

- Prix des Dévoreurs de livres 2017 -

[Vassili et Moloï] Le Joker en version pépé et la créature de Frankenstein en version débile.

Sarbacane, 2016, 220 p. (Pépix)
Sarbacane, 2016, 220 p. (Pépix)

Lola, 10 ans, sait bien que son père est un inventeur de talent : il passe des heures dans son atelier de robots

 

Mais lorsqu'elle se fait enlever par Vassili et Moloï, deux étranges agents secrets venus de la République de Boulgourkyia, elle apprend qu'il est résolument un génie : quand il avait son âge, il était tout près d'inventer une machine à voyager dans le temps ! Il ne lui manquait plus qu'un extrait de minerai très rare, le Métylathibaldium 57CH, aujourd'hui disparu...

 

Le plan des Boulgourks est simple : envoyer Lola dans le passé afin de convaincre son père de terminer la machine pour leur compte, car leur pays est le seul à posséder le fameux minerai !

 

Voici donc la petite fille en 1982, chez son papa qui avait, à l'époque, 10 ans comme elle !

 

 

L'avis d'Anaïs, 11 ans, en 6e :

Le début de ce roman n'est pas très drôle car la maman de Lola est morte et son papy est parti en voyage à travers le monde depuis des années. Lola est donc élevée par sa mamie, et son père qui est vraiment particulier ! Il passe tout son temps dans sa cabane à faire des inventions, il parle en chiffres pour décrire ce qui l'entoure, etc. Mais bon, "pas la peine de s'apitoyer sur mon sort" ! Car malgré tout, Lola est une petite fille joyeuse. Le texte est plein d'humour, avec des effets de typographie (certains mots sont écrits en gros, en gras, soulignés...) et des dessins sympas, on a parfois l'impression d'être dans un journal. Il y a aussi beaucoup de commentaires très drôles qui font comme des pauses dans l'histoire : "- ... une machine à voyager dans le temps ! Ah bah tiens. Rien que ça. Il m'a prise pour Nabila, ou quoi ? (allô !)". Ou encore : "On n'est pas dans un roman, non plus !" - ah ah, bah si !

L'aventure commence véritablement dans le chapitre trois. Le thème du voyage dans le temps n'est pas nouveau mais j'ai trouvé que c'était original que Lola se retrouve face à son père au même âge qu'elle. On croise aussi sa mère (vite fait). On suit facilement l'histoire qui s'enchaîne bien et qui est entrecoupée de bonus délirants ! Sauf le dernier que j'ai sauté.

La fin est surprenante, le voyage dans le temps de Lola a changé certaines choses et on ne s'y attend pas du tout ! D'ailleurs tout n'est pas éclairci, certains éléments restent en suspens, comme si la fin n'était pas vraiment une fin...

J'ai beaucoup aimé ce livre qui mêle aventure et humour !

 

Mon avis :

Voici un petit roman complètement déjanté ! Entre le père quadragénaire mélange de grand enfant et d'inventeur fou (mon "papounenfant"), le duo tragi-comique Vassili-Moloï en passant par Dialectus le robot parlant qui danse sur Gangnam style, on s'amuse tout au long d'une aventure qui ne manque pas de piment ! Comme toujours dans la collection "Pépix", les illustrations et la typographie dynamique s'associent à une écriture vive et pleine d'humour pour un récit rempli d'action dans lequel on ne s'ennuie pas un seul instant ! Et bien sûr, en tant qu'enfant des années 80, c'est vraiment sympa de se retrouver plongé dans les objets cultes de l'époque, comme les jeux Atari, le jus d'orange Tang et autres K7... Enfin, des petites touches d'émotion par-ci par-là terminent de nous rendre la jeune Lola totalement attachante !

Décembre 2016

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte