Les souvenirs de Mamette

de NOB

Tome 1 - La vie aux champs

Tu vois, l'essentiel dans la vie est de toujours garder sa bonne humeur.

Glénat, 2009, 88 p. (Tchô !)
Glénat, 2009, 88 p. (Tchô !)

Dans le train avec sa mère, Marinette boude. Maman a décidé de la confier à ses grands-parents pendant quelque temps et la petite fille se sent abandonnée.


Pépé et mémé sont contents d'accueillir leur petite-fille mais celle-ci a un peu de mal à s'habituer à la vie à la ferme. Traire les chèvres, nourrir les poules, aller chercher l'eau au puits... Marinette doit participer aux tâches quotidiennes !


Tout ça est nouveau pour elle, cependant il est plutôt agréable de vivre à la campagne au milieu des animaux ! D'ailleurs Marinette s'est fait une nouvelle amie : une petite chèvre blanche surnommée Biquette qui la suit partout !

Mon avis :

Cet album raconte l'enfance de Mamette, la petite mamie sympathique de la série éponyme. Et on comprend d'autant mieux son caractère malicieux ! Toute jeune déjà, Marinette était une fillette espiègle dotée d'une forte personnalité et aussi d'une grande sensibilité.

S'adapter à la vie de la ferme n'est pas simple pour la petite citadine... surtout qu'elle n'a rien demandé et que sa maman lui manque. Mais elle a un pépé formidable qui lui transmet l'amour des bêtes et lui raconte de chouettes histoires le soir. Mémé n'a plus de dents et se révèle sourde comme un pot, alors difficile de communiquer avec elle ! Mais on la sent pleine de tendresse pour sa petite-fille. Il n'y a que tatan Suzon pour jouer les grognons : vieille fille aigrie, elle accepte mal de devoir s'occuper de sa nièce à la place de sa sœur. Marinette comprendra peu à peu que derrière son air bourru se cache une profonde souffrance...

L'ensemble est frais et drôle, éventail de saynètes aux couleurs chaudes qui respirent la simplicité d'autrefois. On sourit, on s'attendrit, on compatit avec cette héroïne touchante qui nous embarque avec nostalgie dans une époque révolue. Les dernières planches, faisant un lien habile avec la série principale, évoquent la Mamette d'aujourd'hui,  qui clôture ce premier tome par une réplique faisant écho en chaque lecteur adulte : "J'ai parfois l'impression que c'était hier...". Mélancolie du temps qui passe trop vite, et surtout encouragement à conserver une âme d'enfant !

Octobre 2015

Tome 2 - Le chemin des écoliers

Et si c'était à refaire... je suivrais le même chemin.

Glénat, 2011, 88 p.
Glénat, 2011, 88 p.

Marinette est toute malheureuse : elle vient de recevoir une lettre de sa mère lui annonçant que non seulement elle ne va pas venir la chercher comme promis, mais qu'en plus le père de la petite fille et elle se séparent...

 

Persuadée que personne ne l'aime (à part Biquette), Marinette s'est enfuie. Mais la nuit tombe, tout comme la pluie, et la forêt semble bien sinistre !

 

Alors quand Jean lui propose de l'héberger chez lui, La fillette n'a pas trop le choix. Mais elle trouve la mère de Jeannot bien étrange... Ne serait-elle pas un peu sorcière ?!

Mon avis :

J'adore cette série ! L'histoire, le graphisme : chaque page est un enchantement. Dans ce volume, Marinette découvre l'école du village, avec la terrible Mme Chignole, aussi grosse et sévère que son directeur de mari est fluet et compréhensif. La fillette doit jongler entre le travail à la ferme et les devoirs, même si ses grands-parents sont fiers de lui donner la chance qu'ils n'ont pas eue. Tatan Suzon s'adoucit un peu, on sent qu'elle s'attache à cette nièce qu'elle élève presque comme sa fille. Marinette fait aussi l'expérience de l'école buissonnière avec Jacques, le "garnement" qui deviendra son mari plus tard. Leur complicité naissante, sur fond de décor automnal, donne lieu à de jolies séquences. Vite, la suite !

Octobre 2015

Tome 3 - La bonne étoile

Chez moi, c'est avec toi !


Ce soir, ce sont les vacances de Noël ! En sortant de l'école, Marinette entame une bataille de boules de neige avec Jacques. Mais le jeu dérape en bagarre avec l'arrivée de Jean, qui est jaloux : depuis qu'il a offert une bague à la fillette, il considère qu'elle est sa fiancée. Excédée, Marinette les abandonne aux mains du curé du village.


Heureusement, sur le chemin du retour, une surprise de taille l'attend : cet homme, à bord d'un gros camion de marchandises... c'est son père !

Mon avis : 

Dans cet album, on a droit à de magnifiques paysages enneigés et à d'émouvantes scènes de complicité père-fille. Marinette est bien sûr aux anges de revoir enfin son père (elle est persuadée qu'il est venu la chercher...) et celui-ci heureux de découvrir une petite fille au grand cœur. Des tensions existent toujours avec pépé mais Noël se déroulera tout de même dans une ambiance chaleureuse. Petite touche d'humour également autour du personnage de Désiré, l'homme noir accompagnant le père de Marinette qui est l'objet des préjugés de ces gens de la campagne. Mais tatan Suzon n'est pas insensible à son charme... Enfin, l'épisode avec le curé nous apprend des choses étonnantes sur Jeannot. Par contre la fin est triste... surtout qu'il n'existe pas d'autre tome à l'heure actuelle !

Octobre 2015

L'avis d'Anaïs (10 ans, en CM2) :

L'histoire de Marinette est un peu triste parce que ses parents l'ont abandonnée. Et puis à la ferme, elle doit tout le temps aider. Son pépé peut être gentil mais aussi très sévère. Heureusement elle s'est fait une copine, une petite chèvre. Elle a deux amoureux mais ce n'est pas réciproque, et puis ils se bagarrent tout le temps. Dans le tome 3 son papa revient, mais ce n'est pas pour la ramener à Paris comme elle l'espère...

Cette série n'est pas très drôle, mais je l'ai quand même trouvé sympa. J'aime bien le caractère de Marinette, c'est une vraie tête de mule ! Elle adore les animaux aussi, et prend bien soin d'eux. Les dessins sont très bien, très colorés. C'est une chouette BD !

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte