Les sœurs Grémillet

BD de DI GREGORIO et BARBUCCI

1. Le rêve de Sarah

Dupuis, 2020, 71 p.
Dupuis, 2020, 71 p.

Sarah fait régulièrement le même rêve étrange: guidées par des méduses qui flottent, ses deux sœurs et elle sont menées jusqu'à un arbre gigantesque surmonté d'un palais de verre. A l'intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d'un lit...

La fête des mères qui approche va donner l'occasion aux trois sœurs d'élucider ce mystère. En effet, souhaitant réaliser un album photos, Sarah, Cassiopée et Lucille se rendent au grenier où elles dénichent une photo de leur mère... devant l'arbre du rêve!

Les filles décident de mener l'enquête auprès des amies de celle-ci.

Mon avis :

voir la vidéo de présentation
voir la vidéo de présentation

C'est le graphisme qui m'a attirée vers cette bande dessinée: j'ai beaucoup aimé les couleurs douces et lumineuses. Il est dommage par contre que les visages (féminins) ressemblent autant à ceux d'Ekhö, héroïne du même illustrateur.

Sarah, Cassiopée et Lucille sont trois sœurs très différentes qui vivent tour à tour des moments complices et des disputes éclatantes! Cassiopée est la rêveuse toujours dans la lune, qui "vit dans son monde" et se sent incomprise. Elle reproche à Sarah de la bombarder d'ordres. Or celle-ci souffre de son rôle d'aînée ("Pourquoi est-ce que je dois toujours penser à tout?"). Quant à la petite Lucille, c'est la compagnie de son chat Yurei qu'elle semble le plus apprécier ("J'ai toujours dit que les animaux valaient bien mieux que les humains").

 

Ensemble elles ont créé "le club des frangines" et s'intéressent pour l'heure au mystérieux passé de leur mère qui porte un secret douloureux. Sarah comprendra que c'est son étrange rêve qui l'a menée sur cette piste et ce dernier trouvera explication à la fin de l'album. Ce premier tome constitue en effet une histoire complète, même s'il existe d'autres tomes.

Patricia Deschamps, juin 2022


2. Les amours de Cassiopée

Dupuis, 2021, 72 p.
Dupuis, 2021, 72 p.

Comme tous les étés, les sœurs Grémillet vont passer les vacances à la campagne chez leur grand-mère, sauf que cette année Cassiopée, la cadette, a le cœur brisé: Ulysse, son amoureux, est resté en ville. Elle ne peut même pas confier sa peine à ses sœurs qui ne comprendraient pas. Mais à leur arrivée dans le village, un autre prétendant l'attend: le bel Olivier. Il leur apprend qu'un mystérieux fantôme sonne les cloches de l'ancienne église pendant la nuit.

 

(4e de couverture)

Mon avis :

J'ai encore plus apprécié ce tome 2 que le premier! Le graphisme est toujours aussi sublime avec ses couleurs lumineuses, et il nous offre de beaux paysages ainsi que de jolies scènes. Cette fois le point de vue adopté est celui de Cassiopée la sensible, qui vient contraster avec le caractère intransigeant de son aînée Sarah. Comme le titre l'indique, l'intrigue est essentiellement sentimentale mais évoque aussi la maladie d'Alzheimer à travers le personnage de la mamie ("Je crois qu'elle parle à papi"... qui est décédé). Cassiopée est une adolescente qui se cherche ("Quand on était petites, tout semblait simple... Alors que maintenant la vie est compliquée"). Son éloignement d'avec Ulysse l'amène à réfléchir sur ses sentiments. Si elle a l'impression que ses soeurs ne la comprennent pas, mamie va lui apporter des éléments de réponse en la plongeant dans son passé, ainsi que dans une légende locale: celle de "la dame du lac". Les deux histoires, empreintes de poésie, vont l'aider à passer un cap et c'est de nouveau sereine qu'elle repartira: "Il est normal d'avoir des doutes, cela fait partie de la vie".

Patricia Deschamps, juillet 2022


3. Le trésor de Lucille

Il suffisait d'écouter notre sœur avec le cœur.

Dupuis, 2022, 72 p.
Dupuis, 2022, 72 p.

Leur maman a inscrit les sœurs Grémillet dans une colonie sur la côte atlantique. Qu'y a-t-il de plus atroce que des vacances de la Toussaint sous la pluie, sur une plage déserte, en compagnie d'une bande d'ados turbulents? Pourtant, même l'endroit le plus perdu cache des merveilles! Une nouvelle mission attend en effet Sarah, Cassiopée et Lucille: une mystérieuse aïeule disparue sans laisser de trace. Quel est son secret? Pourquoi ne sait-on rien d'elle? Était-elle une pirate, une contrebandière? En tout cas, elle a laissé le long de la côté un trésor que les trois sœurs vont devoir retrouver, quelque part entre les dunes silencieuses, la station balnéaire en ruine et le murmure de l'océan.

(4e de couverture)

Mon avis :

C'est au tour de Lucille, la petite amoureuse des animaux, d'être à l'honneur. L'album fait la part belle à la nature, ce qui nous vaut de magnifiques paysages de bord de mer. En colonie de vacances à Vierville-les-Bains, les trois sœurs partent sur les traces d'une ancêtre ressemblant étrangement à la benjamine, tant physiquement que dans l'attitude ("Cette Ludivine était vraiment obsédée par les animaux"). Comme dans les précédents tomes, c'est l'occasion pour l'héroïne d'exprimer son ressenti par rapport à la fratrie ("Evidemment que je suis invisible, avec deux sœurs comme vous! Vous prenez toute la place!"), et par là-même de mieux faire comprendre sa personnalité.

 

Le musée de la Belle-Epoque, l'hôtel balnéaire en ruine, le vieux phare... J'ai aimé le petit air d'autrefois de cette nouvelle enquête familiale. C'est aussi bien sûr l'occasion de parler écologie puisque Lucille, particulièrement attentive et sensible à la faune ("La nature n'a pas besoin d'être sauvée. Elle veut seulement qu'on la laisse tranquille."), fait figure d'extraterrestre aux yeux des autres jeunes... qui finiront par se rallier à elle (un peu comme une Greta Thunberg française). Encourageant une plus grande connivence ("Quelle arrogance d'imaginer qu'on peut sauver la planète! Nous devons plutôt apprendre à l'écouter afin de comprendre en quoi elle peut nous aider..."), Lucille comprendra néanmoins que "dans le fond, nous aussi sommes des animaux... Nous avons besoins de nos semblables, et ils ont besoin de nous". Et c'est ensemble que les adolescents sauveront la baleine échouée!

Encore une belle histoire pleine de poésie!

Patricia Deschamps, juillet 2022


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

Sur Netflix

N'oublions pas les classiques !