Les Dolce tome 1 : la route des magiciens

de Frédéric Petitjean

Grand Prix de l'Imaginaire 2012

Sélection du Prix des Lecteurs en Seine 2013

Don Quichotte, 2012
Don Quichotte, 2012
Les cinq membres de la famille Dolce
représentent les derniers magiciens au monde.

Melkaridion, le grand-père, a 1 113 ans et c'est le plus puissant magicien encore en vie. Il est aussi la mémoire de la famille, bien qu'il semble depuis quelque temps enclin aux pertes de mémoire.
La mère, Mélidiane, a de grands talents de télépathe dont elle se sert pour protéger sa famille. Un peu trop d'ailleurs, au goût de ses enfants : Antonius et Leamedia la jugent en effet bien étouffante ! Les deux ados rêveraient d'une vie normale et stable, au lieu de tout le temps devoir se cacher et fuir... Mais le danger est réel pour les Dolce : ils sont poursuivis sans relâche par les sorciers de la Guilde noire qui rêvent de les exterminer.

Sans le savoir, la famille est depuis des années soutenue par un vieux professeur d'histoire qui a autrefois connu le père, Rodolphérus. Philippe Delondres a passé sa vie sur les traces des Dolce, et il compte bien transmettre tout son savoir sur cette incroyable famille à sa fille adoptive Virginie qui vient de recevoir son diplôme de journaliste.

D'ailleurs le temps est compté, car dans l'ombre, la Guilde noire dirige un trust immobilier qui entend s'approprier les sous-sols de la planète pour l'usage exclusif d'une élite. Ce projet impitoyable suppose la mise en servage de l'humanité ordinaire.

 

Seuls les Dolce sont capables de s'opposer à ce projet. Mais ils sont loin d'être au meilleur de leur forme...

Mon avis :

D'abord déroutée par le langage très soutenu de l'auteur dans les premiers chapitres, je me suis ensuite laissée entraîner dans l'étrange monde des Dolce. Il y a dans ce roman un certain nombre de "trouvailles magiques" originales. Mais ce qui le démarque avant tout de ses homologues fantastiques, c'est l'intrigue politico-financière : la Guilde noire, en s'appropriant les sous-sols des principales grandes villes du monde, se rend maîtresse d'une impressionnante surface de survie en prévision du jour, très proche, où le taux de pollution obligera l'humanité à se réfugier sous terre... Un scénario bien trouvé mais qui a peiné toutefois à garder mon attention jusqu'à la fin. A réserver aux gros lecteurs.

Octobre 2012

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
roman adulte
roman adulte