Les chats du Louvre

bande dessinée de Taiyou MATSUMOTO

2 tomes
2 tomes
Futuropolis, 2017, 205 p.
Futuropolis, 2017, 205 p.

Lors d’une de ses visites guidées, Cécile aperçoit dans les allées du musée du Louvre un petit chaton blanc qui semble écouter ses commentaires. Quand elle en parle à son collègue, celui-ci ne la croit pas.

Monsieur Marcel est gardien de nuit depuis des années. Sa famille travaille au Louvre depuis des générations. Ce soir, il forme Patrick, une jeune recrue. Très vite, il s’éloigne du circuit habituel pour emprunter le chemin des combles. Là haut, Patrick découvre des chats. Marcel vient les nourrir chaque soir et explique à son jeune collègue que des chats ont toujours habité là, déjà à l’époque où le Louvre n’était qu’un château...

Mon avis :

J'ai lu cette bande dessinée à la suite des "Gardiens du Louvre" chez le même éditeur et mon opinion est tout à fait inverse: j'aime beaucoup l'histoire et je n'ai pas du tout accroché au graphisme (en noir et blanc). On découvre le Louvre de nuit alors "tout est calme" et la façon d'appréhender le musée complètement différente: "En journée, le lieu est noir de monde", explique Cécile la guide, "Tous les jours je fais le tour des images et des objets mais je doute parfois d'avoir réussi à transmettre leur valeur".

 

Marcel le vieux gardien de nuit contribue à nourrir cette atmosphère: autrefois le Louvre était "notre terrain de jeu" à sa sœur et lui, jusqu'à ce que celle-ci disparaisse "quelque part dans ce musée"... Pour Marcel, "Arrietta est dans un tableau!", c'est pour cela qu'il demande à tout le monde si "vous avez déjà entendu la voix d'un tableau?". Nous voici donc en terrain fantastique autour d'un récit émouvant.

 

Entre deux celui-ci adopte le point de vue des chats dont s'occupe Marcel. Les félins sont alors doués de parole et prennent une allure humanisée (je n'ai pas bien compris pourquoi). Les dialogues sont parfois confus mais l'on saisit que Flocon le chaton blanc aperçu par Cécile met en danger ses compagnons cachés en se montrant de jour dans le musée. Et en même temps je me suis demandé pourquoi ces chats semblaient prisonniers des lieux: ne pourraient-ils pas s'installer ailleurs si besoin?

 

Quoi qu'il en soit, Marcel est persuadé que les minets sont des "passe-tableau" capables de se promener d'une œuvre à l'autre (c'est comme ça que Flocon échappe à ses poursuivants). Ils seraient donc en mesure d'aider à retrouver Arrietta... Mais attention aux tableaux malfaisants "comme un reflet de l'état mental du peintre" (j'adore cette idée)! Suite et fin dans le tome 2!

 

Patricia Deschamps, décembre 2022

Les chats du Louvre, tome 2

Futuropolis, 2018, 211 p.
Futuropolis, 2018, 211 p.

Mon avis : Cécile a retrouvé le tableau où s'est réfugiée la petite Arrietta mais il est parti en restauration... Il faut donc qu'elle prenne contact avec l'homme, réputé revêche, qui en a la charge. Par ailleurs on continue de suivre le petit chat blanc, se demandant quel peut bien être le lien avec l'intrigue principale... Flocon, "c'est un petiot qui n'a pas ce qu'il faut pour survivre dans ce monde", et pour le vieux Marcel, "ma soeur était pareille, elle ne trouvait pas sa place ici-bas". Est-ce pour cela qu'ils sont tous deux des passe-tableaux ("Ici on est dans un rêve sans fin")? Mais en pénétrant dans "Les Funérailles de l'amour" (en photo à la fin de l'album), le chaton a créé un pont entre les deux univers... Flocon choisira-t-il de rester aux côtés d'Arrietta? La fillette acceptera-t-elle de retourner dans la réalité? Cette histoire poétique se termine par une jolie métaphore: la sortie (ou pas) de l'enfance, l'acceptation de grandir et de partir, enfin et sans crainte, à la découverte du monde.

 

Patricia Deschamps, janvier 2023


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio, Instagram et Youtube

Lire et relire