Le voleur de souhaits

scénario de Loïc CLEMENT, dessin de Bertrand GATIGNOL

Delcourt, 2017, 33 p.
Delcourt, 2017, 33 p.

Certains collectionnent les papillons, les timbres ou les pièces de monnaie mais Félix, lui, collectionnait les souhaits. Chaque fois que quelqu'un éternuait, il modifiait la formule à son profit - "A mes souhaits !" - et pour peu qu'il en soit remercié, il s'appropriait alors le désir de l'autre. Il en possédait par centaines !

 

Ainsi allait la vie jusqu'à sa rencontre avec Calliope. Elle éveilla son intérêt car pour la première fois, sa formule n'eut pas l'effet escompté : il lui était en effet impossible de subtiliser les vœux de la jeune fille !..

Mon avis :

Une bande dessinée poétique qui se lit comme un conte.

Cette courte histoire aurait pu se décliner sous la forme d'un album tant le récit est narratif. Pour autant elle passe très bien sous cette forme, les auteurs ayant su mettre en valeur ce récit quasi sans dialogues par le choix des illustrations et du cadrage. Le graphisme, certes classique, se marie néanmoins parfaitement avec ce texte un peu hors du temps, à portée universelle, où il est question de désirs, de joies de la vie, d'être attentif aux autres mais aussi à soi-même, parce que l'amour pour s'épanouir a besoin des deux. On se laisse porter par la poésie de ce petit conte tout simple mais si bienfaisant, sorte de quête du bonheur à portée de main, et l'on referme l'album en ayant l'impression d'avoir respiré un instant une bouffée de magie apaisante.

Août 2017

voir la rubrique BD
voir la rubrique BD

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte