Le Silmarillion

roman de J.R.R.TOLKIEN

Pocket, 2003,  480 p.
Pocket, 2003, 480 p.

Les Premiers Jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils.

 

Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres.

 

Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore.

 

(4e de couverture)

L'avis de Catherine, prof doc :

Le talent de Tolkien m'a une fois de plus séduite ! 

Le récit de la création du monde (« son » monde) est un émerveillement dans une langue exquise (et je salue la performance du traducteur qui nous offre ce bonheur de lecture !). Un remerciement tout particulier également à son fils, Christopher Tolkien, qui a fait le choix du publier ces textes après la mort de son père : un beau cadeau pour nous lecteurs !

 

Au début il n'y a qu'Eru (Iluvatar) et le Vide. Puis s'ajoutent les éléments et leurs esprits, puis les Valar. Enfin apparaîtront les elfes et plus tard les humains. L'auteur nous dévoile également comment ont été créés les nains, mais aussi les créatures des Ténèbres : orcs, balrogs et Sauron.

Ce récit fabuleux est cadencé en de courts chapitres titrés d'une dizaine de pages en moyenne ce qui facilitent à mon sens la lecture. L'ensemble forme un tout complet : certaines créations sont la cause ou la conséquence d'une autre création, rien n'existe ni ne s'explique sans ce qui a précédé, et au fil des pages j'ai « vu » la Terre du Milieu surgir, j'ai compris le pourquoi des différences et/ou des conflits entre les elfes et autres êtres…

Il ne faut pas y chercher d'intrigue particulière, on suit l'ordre chronologique de la Création puis de l'évolution du monde, jusqu'à celui de l'époque du Seigneur des anneaux. C'est là toute l'intrigue mais quelle intrigue ! C'est tout l'Univers de Tolkien qui prend corps dans ce texte et existe pleinement !

 

L'écriture de Tolkien est une pure symphonie et je me suis laissée happer par les mouvements lents et graves, parfois plus vifs et enjoués. Tout commence d'ailleurs par la musique et une bataille sonore. Les chants emplissent le récit, et c'est en musique que le livre se referme…

Qu'écrire d'autre : c'est un condensé d'émotions, un livre qui se savoure ! Il va devenir un de mes livres de chevet c'est certain !

Mai 2019


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

sélection à destination des 6e
sélection à destination des 6e
Anaïs vous conseille
Anaïs vous conseille
autobiographie
autobiographie