Le petit chat Miroir

de Annette BEGUIN

J'ai prolongé un peu ma vie pour la perdre encore plus cruellement ensuite.

L'Ecole des loisirs, 1987, 79 p. (Neuf)
L'Ecole des loisirs, 1987, 79 p. (Neuf)

 

Depuis qu'il a perdu sa maîtresse, le chat Miroir meurt de faim. De son côté, le sorcier Pineiss est à la recherche de graisse de chat pour ses préparations.

 

"Ecoute, chat ! J'ai un marché à te proposer."

 

Il convainc Miroir de signer un contrat comme quoi il sera nourri grassement jusqu'à la pleine lune. A cette date, Pineiss pourra en faire ce qu'il voudra...

 

Pendant des semaines, le chat mène la belle vie. Mais la lune s'arrondit et le sorcier aiguise son couteau...

Mon avis :

Une petite pièce très drôle et très vivante, dont on imagine bien les jeux de scènes ! Les décors sont variés mais simples, les personnages peu nombreux, et l'intrigue se suit facilement, d'autant plus que les répliques sont courtes et que l'action s'enchaîne rapidement, malgré trois ou quatre monologues (de Miroir, Pineiss et la lune) un peu longs. Certains passages se déroulent même dans le public ou bien s'adressant à lui.

 

J'ai bien aimé le personnage de Hul, la chouette malmenée et méprisée de Pineiss, c'est un personnage touchant : "Pourquoi Pineiss se serait-il donné la peine de me présenter ? Je ne suis qu'un meuble ici. Je sers l'image de marque. Pas de sorcier sans hibou, c'est connu. Je fais partie du tableau au même titre que la marmite et la boule de cristal". La seconde partie est plus convenue, Miroir fait évidemment appel à la ruse pour se sortir de ce pétrin et les ficelles employées avec le sorcier sont un peu grossières. Malgré tout l'ensemble reste sympathique à lire, et peut être envisagé à jouer avec des élèves.

Novembre 2017


Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte (sur Babelio)
roman adulte (sur Babelio)