Le petit âne blanc

Joseph KESSEL

Gallimard jeunesse, 2009, 196 p. (folio junior)
Gallimard jeunesse, 2009, 196 p. (folio junior)

 

Bachir est un enfant livré à lui-même qui parcourt les rues de Tanger avec Omar et Aïcha, deux autres enfants. Bachir a deux bosses et a le don de chanter avec une voix merveilleuse. Ainsi gagne -t-il de quoi se nourrir, en chantant ou en racontant des histoires de ce qu'il a vécu.

 

Il va nous livrer quatre récits à la façon de contes, avec de longues listes descriptives, et le fil directeur en sera un petit âne blanc qu'on croit plusieurs fois condamné. Bachir n'aura de cesse de tenter de le sauver mais son amitié et sa force de caractère y suffiront-elles?

L'avis de Catherine :

Grand voyageur, célèbre auteur du Chant des partisans et du Lion, Joseph Kessel me semble être ici l'écrivain qui chante la Liberté à travers les récits de Bachir, petit conteur de rue.

Ainsi on parcourt Tanger et ses différentes populations aux langages divers (arabe, espagnol, français, anglais…) et aux mœurs bien différents. Tous n'ont pas le même rapport humain aux animaux et même à la condition féminine, et certains propos peuvent paraître choquants. Le but de l'auteur n'est pas, je pense, d'écrire un texte engagé mais plutôt de témoigner d'une pluralité qui existe bel et bien sur cette terre qui a connu de nombreux conflits, des dominations étrangères à divers époques. Bachir symbolise à lui tout seul ce tiraillement entre ses racines dans la terre musulmane et la nécessité, pour survivre, de côtoyer et accepter ceux qu'il appelle les «infidèles». Envers et contre tous, Bachir choisit de vivre pour sa liberté même si cela doit parfois lui en coûter.

 

Les récits de Bachir devant la foule de la place du marché sont souvent entrecoupés des réactions des gens. Cela contribue à cette pluralité de points de vue et apporte une dimension chorale non négligeable permettant d'illustrer au mieux la multitude.

Le personnage du petit âne blanc est émouvant et troublant à souhait. Sa présence dans les histoires soulève bien des questions et même de l'indignation face à la cruauté humaine.

Le personnage de Bachir a connu bien des souffrances mais il est différent des autres en ce qu'il a conservé malgré tout son humanité et son cœur pur.

Joseph Kessel nous offre là un texte précieux: soigné, très riche en descriptions précises, empli d'émotions variées, poussant à certaines réflexions, et surtout un texte à la portée de tous!

Juillet 2017

voir la rubrique Classiques
voir la rubrique Classiques

Retrouvez Takalirsa sur Facebook, Twitter, Babelio !

Michaël vous conseille
Michaël vous conseille
roman adulte
roman adulte